3 min de lecture Andy Murray

Quand Andy Murray met des antisèches dans son sac pour battre Grigor Dimitrov

Le Britannique avait préparé cette rencontre en inscrivant les points forts et faibles de son adversaire sur une feuille et en écrivant des messages de motivation.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Quand Andy Murray met des antisèches dans son sac pour battre Grigor Dimitrov Crédit Image : Andrew COULDRIDGE / POOL / AFP | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

C'est une feuille griffonnée à la main, d'une écriture presque enfantine, elle est cachée dans un sac ouvert, et le candidat à la victoire y jette parfois un œil furtif. C'est lui qui a écrit le texte, comme un mantra pour se remotiver. Une caméra a pu saisir l'image de cette feuille. Voici ce qu'on y lit : "attaque, ouvre-toi l'espace pour mieux le déplacer, reste calme et respire. Ne le laisse pas dicter le jeu en coup droit". Oui oui en coup droit, parce qu'en fait, cette antisèche, c'est celle d’Andy Murray et la photo est dans l’Équipe ce matin. Un champion qui regarde systématique son sac ouvert pendant les changements de côté, c'était suspect. Est-ce grâce à ces notes, en tout cas, Murray a remporté son match.

Reste calme et respire, l'antisèche aurait pu être dans le sac d'Hillary Clinton cette nuit pour le deuxième débat télévisé avec Donald Trump rebaptisé "Frankentrump" en une de Libération ce matin. Le journal pose LA question : le milliardaire peut-il être remplacé en tant que candidat républicain ? C'est avéré il ne jettera pas l'éponge mais peut-il être écarté ? Réponse OUI : l'article 9 du règlement interne du parti républicain prévoit la possibilité de 'remplacer un candidat désigné, en cas de décès, d'abandon ou autre".

Tout est dans ce "ou autre" interprété par certains comme la possibilité de remplacer le candidat contre son gré, tandis que d'autres estiment qu'il doit d'abord se retirer volontairement. Sauf qu'il est trop tard car le vote anticipé pour la présidentielle a déjà commencé dans une vingtaine d'États, les bulletins sont déjà imprimés et ce serait un suicide politique pour le parti.

À lire aussi
Le Suisse Roger Federer en kilt mardi 7 novembre 2017 à Glasgow tennis
VIDÉO - Federer, en kilt, domine Murray et sa perruque

La primaire de la droite française

"Ça sent le roussi, il faut que je retrouve la martingale". C'est ce que Nicolas Sarkozy aurait dit récemment à l'un de ses fidèles selon le site de l'Obs ce matin. "Reste calme et respire", lui aurait dit Andy Murray.  Ça sent le roussi avec ce dernier sondage que RTL vous a révélé ce matin. Sarkozy est devancé par Juppé de 14 points désormais et les éditorialistes s'en donnent à cœur joie  sur les derniers "excès de langage" et les "embardées hasardeuses" de l'ancien président. Ça vous dit quelque chose ? 

Même goût pour la transgression, même volonté de créer l’événement à coup de propositions choc ou de déclarations fracassantes, même discours anti-establishment au nom de la "majorité silencieuse", même tendance à cliver et à diviser, jusqu'à son propre camp. De part et d'autre de l'Atlantique, Nicolas Sarkozy et Donald Trump s'adressent au même électorat, celui des "petits blancs" qui redoutent le déclassement social, la décadence du pays et la perspective de ne plus se sentir chez eux.

Et puis, il y a cette anecdote rapportée par Ludovic Vigogne dans le journal l'Opinion. 26 septembre 2015, Valérie Pécresse vient de lancer sa campagne pour les régionales. Elle frappe à la porte de la loge de Nicolas Sarkozy pour le remercier. L'ancien Président est torse nu. Pécresse referme la porte. "Non non reste", lui dit Sarkozy qui passe une chemise propre avant de ...changer son pantalon. "Tu ne vas quand même pas enlever ton pantalon devant Valérie ?", lui demande Thierry Solère présent dans la loge. "Ça va, elle a été ma ministre." Valérie Pécresse n'a pas encore dit derrière quel candidat à la primaire elle se rangeait, ni auquel elle allait mettre une veste.

Un vêtement non grata au lycée

Un vêtement interdit depuis la rentrée dans un lycée de Limay dans les Yvelines. Son interdiction depuis la rentrée fait grincer des dents aussi bien chez les élèves que chez les parents sur le thème "on doit pouvoir s'habiller comme on veut, c'est une atteinte  à la liberté". De quoi parle-t-on ? Pas de voile ou de burkini, mais de jogging ! "Dans ce lycée, le jogging est banni", titre le Parisien/Aujourd'hui en France. Tenue correcte exigée au lycée Condorcet où le règlement stipule désormais que le port d'un survêtement en classe est interdit, même si la journée de cours commence par deux heures de sport.

Les lycéens qui auraient oublié la consigne sont punis d'un mercredi après midi de colle. La mère d'une élève punie fulmine. "Ma fille continuera à s'habiller comme elle veut à partir du moment où c'est correct et décent", dit-elle. Ce qu'est a priori le jogging. En fait, le seul truc qu'on pourrait reprocher à un survêt, ce n'est pas d' être indécent, c'est d'être moche, sauf quand il est porté par Andy Murray, reste calme et respire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Andy Murray ATP Tennis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785202381
Quand Andy Murray met des antisèches dans son sac pour battre Grigor Dimitrov
Quand Andy Murray met des antisèches dans son sac pour battre Grigor Dimitrov
Le Britannique avait préparé cette rencontre en inscrivant les points forts et faibles de son adversaire sur une feuille et en écrivant des messages de motivation.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/quand-andy-murray-met-des-antiseches-dans-son-sac-pour-battre-grigor-dimitrov-7785202381
2016-10-10 12:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/P1VXqVzELrImQaBHJQOxaA/330v220-2/online/image/2016/0710/7784048380_andy-murray-le-10-juillet-2016-a-londres.jpg