1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Qu'est-ce que Yom Kippour, la fête juive du grand pardon ?
2 min de lecture

Qu'est-ce que Yom Kippour, la fête juive du grand pardon ?

Quelques jours après avoir fêté la nouvelle année, les croyants juifs célèbrent Yom Kippour, la fête du grand pardon. Dès ce mardi 18 septembre, les fidèles se consacreront au jeûne et à l'expiation de leurs péchés. C'est également l'occasion de se retrouver en famille.

Des femmes juives prient près du Mur des Lamentations, dans la cité de Jérusalem, la veille de la fête de Yom Kippour
Des femmes juives prient près du Mur des Lamentations, dans la cité de Jérusalem, la veille de la fête de Yom Kippour
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Leia Hoarau

Ce mardi 18 septembre est le jour le plus attendu de l'année pour les croyants juifs. La fête de Yom Kippour, le "jour du grand Pardon", correspond, dans le judaïsme, à un jour bien précis : le 10e jour du mois de Tishri dans le calendrier hébraïque. Basée sur la réconciliation, la célébration de cette fête diffère néanmoins selon les régions du monde, les communautés et les textes religieux (quelques différences sont observées entre ceux de la Bible hébraïque et ceux des livres de la période du second Temple).

La fête débutera ce mardi 18 septembre, au soir, et s'achèvera demain soir, mercredi 19. Les horaires de début et de fin de Yom Kipour coïncident avec le coucher du soleil dans le ciel, ce qui explique un léger décalage en fonction des zones géographiques où résident les fidèles, aussi bien à l'étranger qu'en France. Yom Kippour clôture les dix jours de pénitence qui ont suivi Roch Hashana, la fête du nouvel an juif, dont l'année 5.778 a été fêtée.

25 heures de jeûne et de repentance

La fête de Yom Kippour est considérée comme le jour de la repentance, soit le jour le plus sacré et le plus solennel de l'année juive. Les croyants doivent se rendre à la synagogue pour obtenir le pardon divin des fautes qu'ils auraient pu commettre envers Dieu ou envers toute personne de la communauté. Yom Kippour requiert cinq prières obligatoires tout au long de la journée. Durant les 25 heures que dure la fête, les adultes devront également jeûner

En parallèle du jeûne et de la prière, qui a souvent lieu en famille et parfois à la synagogue, quatre interdits prévalent : s'abstenir de tout rapport conjugal, ne pas se laver, ne pas oindre son corps de lotions ou de crèmes, et ne pas porter de chaussures en cuir. Il est également interdit de travailler. 

À lire aussi

Cette fête du pardon précède la fête du Souccot, la fête des cabanes, qui sera célébrée dans quelques jours, dimanche 23 septembre. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/