1 min de lecture Profanation

Cimetière profané en Meurthe-et-Moselle : trois mineurs interpellés

Trois mineurs suspectés d'avoir profané une quarantaine de tombes dans un cimetière de Meurthe-et-Moselle lundi soir, ont été interpellés ce mardi 4 août.

Un crucifix retourné sur une tombe du cimetière de Labry en Meurthe-et-Moselle, le 4 août 2015
Un crucifix retourné sur une tombe du cimetière de Labry en Meurthe-et-Moselle, le 4 août 2015 Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les jeunes suspects, aux motivations "gothiques"  ont rapidement reconnu les faits. Une fille de 12 ans et deux garçons de 14 et 15 ans ont été interpellés ce mardi 4 août dans l'enquête sur les profanations d'une quarantaine de tombes chrétiennes à Labry (Meurthe-Moselle), selon le procureur de Briey, Yves Le Clair.

L'adolescente, qui ne serait pas entrée dans le cimetière selon les enquêteurs, a été simplement entendue, tandis que les deux garçons ont été placés en garde à vue, a indiqué le procureur. L'aîné a perdu son père il y a un an, ce qui l'a "fortement perturbé" selon Luc Ritz le maire Labry, un village de 1700 habitants, qui évoque des faits "choquants et répréhensibles".

Les adolescents, résidant dans les environs de Labry, sont suspectés d'avoir dégradé une quarantaine de tombes en déplaçant des crucifix et autres objets funéraires. Plusieurs crucifix ont été retournés, la tête en bas, et quatre objets au total ont été brisés, selon le procureur. Une petite inscription "666", considérée comme le "nombre du Diable" par les gothiques et autres satanistes, a également été apposée sur une pierre tombale. "Il s'agit de la cinquième profanation de cimetière dans le département depuis le début de l'année", avait indiqué le ministère de l'Intérieur lundi soir.

"Ces actes devront être sanctionnés durement", a commenté mardi dans un tweet le Premier ministre Manuel Valls, qui a fait part de son "indignation". Les trois adolescents devront être présentés à un juge des enfants en vue d'une mise en examen pour "violation de sépulture", un délit passible, pour les mineurs, de six mois d'emprisonnement.

À lire aussi
Les tombes ont été profanées dans l'ancien cimetière de Yutz. profanation
Moselle : une douzaine de tombes vandalisées dans un cimetière


La rédaction vous recommande
Lire la suite
Profanation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants