1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Prix du porc : "J'appelle à la responsabilité", dit Xavier Beulin
2 min de lecture

Prix du porc : "J'appelle à la responsabilité", dit Xavier Beulin

INVITÉ RTL - Alors que les deux plus gros acheteurs de porc, Bigar et Cooperl ont entamé un bras de fer avec le marché français, le président du FNSEA a appelé à la responsabilité.

Xavier Beulin, invité de RTL, le 12 août 2015
Xavier Beulin, invité de RTL, le 12 août 2015
Crédit : Lucas Colin / RTL.fr
Prix du porc : "J'appelle à la responsabilité", dit Xavier Beulin
08:16
Prix du porc : "J'appelle à la responsabilité", dit Xavier Beulin
08:12
Jérôme Florin & Valentin Chatelier

"Je ne peux pas dire ce matin qu'elle aura lieu", a déploré sur RTL Xavier Beulin, le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA). Alors qu'aucune cotation n'est pour l'instant fixée pour le marché du porc à Plérin, une négociation jeudi 13 août devrait aboutir à une nouvelle cotation.

Les deux principaux acheteurs de porc, Bigar et Cooperl, ont pourtant entamé un bras de fer avec le marché français, considérant le prix trop élevé. "Si ces deux là ne sont pas là, il n'y aura pas de nouvelle cotation", a fait remarquer Xavier Beulin, qui appelle "à la responsabilité". La situation serait "absolument catastrophique" si une nouvelle cotation n'est pas trouvée.

Un marché de Fleurin qui "sert de référence"

Les principaux industriels ont boycotté le marché de Plérin. Xavier Beulin souhaite ainsi de nouvelles mesures. “Il faut aussi que le gouvernement cherche non seulement à apaiser, mais peut-être à mettre quelques moyens supplémentaires”. Selon lui, des mesures de trésorerie pour soutenir ces entreprises permettront notamment à ces dernières de racheter le porc des producteurs.

De son côté, Manuel Valls a minimisé l’impact du marché de Plérin. “Il ne représente qu'une petite partie des transactions dans ce domaine”, a-t-il résumé. Le président de la FNSEA estime pourtant que ce marché “sert de référence”, considérant que ces filières emploient “beaucoup de personnes”, notamment dans le Grand Ouest et en Bretagne. Il faut ainsi, selon lui, “trouver des solutions très rapidement”.

Une demande de régulation au niveau européen

À lire aussi

Pour Xavier Beulin, des “mesures exceptionnelles” sont nécessaires pour sortir le marché de cette “situation très difficile”. Des mesures qui pourraient passer par une forme de "régulation sur les marchés européens", les prix pouvant varier en fonction des pays. En 15 ans, l'Allemagne et l'Espagne ont doublé leur production. "Ces deux pays font deux fois plus que la production française, qui elle a régressé. Soit nous sommes sur un marché européen avec des règles équitables, soit ce sera une sorte de guerre à l'intérieur des frontières européennes, ça n'est pas souhaitable", a résumé Xavier Beulin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/