1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. François Fillon "marche comme un coupable", selon Pascal Bruckner
1 min de lecture

François Fillon "marche comme un coupable", selon Pascal Bruckner

REPLAY - "Cette histoire est bien triste", se désole l'écrivain en référence à l'affaire dite du "PenelopeGate".

L'écrivain Pascal Bruckner le 15 février 2016.
L'écrivain Pascal Bruckner le 15 février 2016.
Crédit : BALTEL/SIPA
François Fillon "marche comme un coupable", selon Pascal Bruckner
51:25
Présidentielle 2017 : François Fillon "marche comme un coupable"
51:38
Le Journal Inattendu du 04 mars 2017
51:52
micros
La rédaction numérique de RTL

"Tout bien réfléchi je voterai plutôt Fillon". En novembre 2016, Pascal Bruckner déclarait sa flamme pour le député de Paris, vantant sa "fermeté", équilibrée par une "certaine forme de dignité". "Il n'est pas compromis dans les affaires", argumentait alors l'écrivain. Depuis, l'affaire dite du "PenelopeGate" est passée par-là, mettant à mal l'image d'homme probe véhiculée par l'ancien Premier ministre. "À l'époque personne ne savait que Fillon avait les casseroles qu'il a aujourd'hui et on l'a cru sur parole", se désole le romancier.

À près d'un mois du premier tour de la présidentielle, François Fillon "marche comme un coupable", tandis que Marine Le Pen "fidèle à la tradition fasciste, se moque des institutions", bien qu'empêtrée elle aussi dans les affaires. Au-delà du cas Fillon, "cette histoire est très triste (...) pour toute la droite et même pour la gauche car tout le système est bloqué", estime l'homme de 68 ans.

Le "surmoi" de François Fillon et "l'indifférence" de Marine Le Pen

Pascal Bruckner voit dans cette situation inédite un "drame balzacien" très mauvais pour l'ensemble du pays. "Le surmoi de Fillon et l'indifférence méprisante de Marine Le Pen sont vraiment deux choses qui séparent la droite républicaine de la droite fasciste", tempête-t-il.

Pascal Bruckner était l'invité du Journal inattendu sur RTL pour évoquer la sortie de son dernier livre, Racisme imaginaire (Grasset) dans lequel il revendique le droit de critiquer l'islam radical sans pour autant être taxé de racisme. Cet ouvrage aborde également la place de la femme dans l'islam. 

À lire aussi

Pour aller plus loin sur ce thème cher à l'essayiste :
- Islam et femmes : les questions qui fâchent (En toutes lettres), d'Asma Lamrabet
- Extrémisme religieux : plongée dans les milieux radicaux au Maroc (En toutes lettres), Hicham Houdaïfa

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/