1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi rejoindre le "Self Love Club" va changer votre vie
2 min de lecture

Pourquoi rejoindre le "Self Love Club" va changer votre vie

Lancé par l'artiste australienne Frances Cannon, le hashtag #selfloveclub est un message positif pour l'amour de soi. Certaines et certains internautes vont même jusqu'à se le faire tatouer.

Le "self love club" a été fondé par l'artiste australienne Frances Cannon.
Le "self love club" a été fondé par l'artiste australienne Frances Cannon.
Crédit : Mikail Duran / Unsplash
Emeline Ferry

"Self Love Club". Seulement trois mots, mais un message très fort. En français, cela signifie "le club de l'amour de soi", autrement dit une communauté de gens qui s'aiment et qui s'acceptent. Le mouvement a été lancé par l'artiste australienne Frances Cannon, qui s'est fait tatouer ce message sur le bras il y un peu plus de deux ans.

Sur son compte Instagram, la jeune femme partage des messages positifs et des photos inspirantes. Son objectif est d'inviter les personnes qui la suivent à aimer leur corps. En effet, il est parfois difficile d'accepter son apparence dans un monde rempli d'injonctions sexistes, de stéréotypes et de diktats, en particulier contre les femmes.

Alors l'artiste a voulu agir et inspirer les personnes qui se sentent complexées par les publicités retouchées ou les mannequins toujours plus minces. Pour souffler un vent de "feel good" et de "body positive" sur Instagram, Frances Cannon a partagé une photo du mantra "Self Love Club" encré sur son bras, avant d'inviter les internautes à rejoindre le club des gens qui s'aiment.

Des règles simples pour rejoindre le club

Pour faire partie du "Self Love Club", il suffit de suivre quelques consignes, énoncées par l'artiste australienne. "Tu dois toujours te respecter, t'aimer, te pardonner et te comprendre. Tu dois faire pareil avec les autres. Tu dois prendre soin de ton corps et de ton moral", écrit-t-elle sur le réseau social

À lire aussi

Depuis, des centaines d'internautes ont suivi le pas de la dessinatrice et se sont fait tatouer ces trois mots sur le corps. C'est une façon de se rappeler que l'estime de soi est quelque chose d'essentiel. Le tatouage "est une forme d'empowerment qui affirme que mon corps, c'est mon choix", souligne l'artiste tatoueuse Tania Padam, alias La Rata, à Cheek Magazine.

Sur Instagram, le hashtag #selfloveclub a été utilisé des dizaines de milliers de fois pour partager des photos de ces tatouages ou des messages inspirants. Une véritable vague de posts qui célèbrent le "body positive" et l'amour de soi. 

Alors, à quelques semaines des vacances d'été et des diktats sexistes qui vont avec, et si on rejoignait nous aussi le "Self Love Club" ? Il n'est pas nécessaire de passer sous les aiguilles d'un tatoueur ou d'une tatoueuse pour en faire partie. L'idée, c'est plutôt de prendre conscience de son corps et de l'accepter tel qu'il est. France Cannon insiste : il faut prendre soin de soi pour être heureux et heureuse.

Pour y arriver, on peut par exemple suivre des instagrameuses "body positive", comme Ely KilleuseGaëlle PrudencioSophie Riche ou encore poster des photos de soi avec le hashtag #objectifbikinifermetagueule, lancé par l'humoriste française Laura Calu pour dire stop aux injonctions du corps parfait. On attend vos inscriptions au club des gens qui s'aiment !

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/