2 min de lecture Social

Pourquoi les inégalités se sont creusées depuis les années 80

ÉDITO - C'est le constat d'un rapport piloté par plusieurs économistes de renom : les riches sont de plus en plus riches, et les pauvres, de plus en plus pauvres.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Pourquoi les inégalités se sont creusées depuis les années 80 Crédit Image : AFP / Spencer Platt | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Un rapport établi par une centaine d'économistes - parmi lesquels Lucas Chancel, de la Paris School of Economics, et Thomas Piketty, auteur du best-seller Le Capital au XXIe siècle, confirme la progression spectaculaire des inégalités dans la quasi-totalité des pays du monde.

Depuis le début des années 1980, nous disent ces économistes, les 1% les plus riches ont récupéré 27% de la croissance du revenu sur la planète, tandis que les 50% les plus pauvres n’en ont obtenu que moitié moins. Et encore ! Si l'on considère non plus les 1% les plus riches, mais les 0,1%, ou plus encore les 0,01%, la part relative est beaucoup plus importante. Plus on est riche, plus on voit ses revenus augmenter. On connaissait ce constat, il est loin d’être nouveau. Mais ce rapport a le mérite de faire de façon systématique.

L'essor de la mondialisation

C'est au Moyen-Orient que les inégalités sont les plus aiguës, tout comme en Inde, au Brésil et en Afrique. C'est en Europe qu'elles sont les moins importantes, grâce à l'État providence et l'importance de la dépense publique dans l'économie. Des impôts élevés permettent de financer une redistribution du revenu plus forte qu'ailleurs.

Pourquoi et comment les inégalités ont-elles augmenté à partir du début des années 80 ? Nos économistes n'ont pas grand-chose à proposer comme explication, si ce n'est la mise en place de politique libérales. Les Thatcher, Reagan et autres sont arrivées au tournant des années 80. Ils ont baissé les impôts, ils ont libéralisé l'économie et ont été imités à peu près partout dans le monde ensuite. C'est sûrement un élément, mais il est insuffisant pour expliquer une telle bascule dans la distribution du revenu.

La mondialisation est une sorte de fée Carabosse

François Lenglet
Partager la citation
À lire aussi
Une HLM à Calais (illustration) logement
HLM : les nouveaux plafonds de ressources pour bénéficier d'un logement social

Le facteur clé c'est l'essor de la mondialisation, qui commence à ce moment-là. Quand on supprime les frontières, il se produits deux effets qui accroissent les inégalités. Le premier, c'est l'augmentation des revenus des plus qualifiés et des plus mobiles. L'économie-monde leur offre des opportunités beaucoup plus importantes. Si vous êtes chanteur, créateur de start-up ou financier, la mondialisation vous permet de décupler votre revenu par rapport à un monde fermé, parce que vous avez désormais un marché mondial.

À l'inverse, si vous êtes non qualifié, la disparition des frontières vous met en concurrence avec les armées de non-qualifiés qui existent dans le monde, en Chine, au Bangladesh ou n'importe où ailleurs. Des armées qui sont bien moins payées que chez nous. Cela exerce donc une pression à la baisse sur votre salaire, ou sur le nombre d'emplois. La mondialisation est une sorte de fée Carabosse : elle donne beaucoup à ceux qui ont déjà beaucoup, et elle prend à ceux qui n’ont pas grand-chose.

Le pouvoir aux riches

La mondialisation a aussi libéré les mouvements de capitaux. L'argent peut désormais circuler librement d'un pays à l'autre. Cela n'était pas le cas durant les Trente Glorieuses, il faut le rappeler. Cela veut dire qu'il peut aller là où les rendements sont les plus élevés, et là où les impôts sont les plus faibles.

C'est cela qui a provoqué en grande partie les politiques de baisse d'impôts incriminées par nos économistes. C'est la concurrence que se livrent les États entre eux pour attirer sur leur sol les possesseurs d'argent et les entreprises. La libéralisation des mouvements de capitaux a donné le pouvoir aux plus riches, elle leur a donné la main dans le rapport de force avec les États.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Économie Pauvreté
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants