1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pour bannir les employés radicaux, la RATP crée une délégation à l'éthique
2 min de lecture

Pour bannir les employés radicaux, la RATP crée une délégation à l'éthique

Tandis que l'entreprise est accusée d'employer des musulmans radicaux, la patronne de la RATP a annoncé la prise de fonction d'un "Monsieur Éthique".

Harcèlement sexuel : pour éviter les gestes déplacés, une femme sur deux adapte sa tenue dans les transports en commun
Harcèlement sexuel : pour éviter les gestes déplacés, une femme sur deux adapte sa tenue dans les transports en commun
Crédit : BERTRAND GUAY/AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Au 1er décembre, la RATP se mesurera à un objectif d'envergure, celui de faire respecter la laïcité dans ses rangs, par la création d'une délégation générale à l'éthique. Critiquée après les attentats pour avoir employé des musulmans radicaux, la RATP a décidé de créer une cellule qui sera directement rattachée à sa PDG, Élisabeth Borne, comme l'entreprise l'a annoncé jeudi 26 novembre dans un communiqué.

Le "Monsieur Éthique" qui prendra les rênes de cette délégation est Patrice Obert, énarque, secrétaire général du conseil de l'immobilier de la Ville de Paris depuis un an. "Il sera entouré d'une équipe dédiée composée de personnels RATP disposant d'une bonne connaissance de ces problématiques, promet le texte. Cette délégation apportera une aide concrète aux managers de proximité, afin, notamment, de s'assurer de l'application effective de la clause de laïcité inscrite dans les contrats de travail de chaque salarié et les règlements intérieurs de la RATP et veillera à recueillir les témoignages sur le sujet à tous les niveaux de l'entreprise et de veiller à ce que l'ensemble des faits contraires aux principes de discrimination, de laïcité et de neutralité soit systématiquement signalé et sanctionné le cas échéant".

Samy Amimour, l'un des kamikazes responsables du carnage du Bataclan, avait travaillé quelques mois à la RATP jusqu'en 2012. La régie, confrontée depuis plusieurs années à des difficultés pour faire appliquer la laïcité, avait déjà établi un guide pratique de la laïcité en 2013. Elisabeth Borne avait assuré le 17 novembre que si des écarts à la charte de laïcité de l'entreprise devaient être constatés, ils seraient "sanctionnés",  en réponse à des inquiétudes émises sur des comportements religieux dans des dépôts de bus.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/