1 min de lecture Pollution

Pollution de l'air : "On ne peut pas dire qu'en annulant la pollution, on ferait disparaître l'asthme", dit un pneumologue

REPLAY / RÉACTION - Selon un rapport parlementaire publié ce mercredi 15 juillet, la pollution de l'air coûte 100 milliards d'euros par an à la France.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Pollution de l'air : "On ne peut pas dire qu'en annulant la pollution, on ferait disparaître l'asthme", dit un pneumologue Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Odile Pouget | Durée : | Date : La page de l'émission
Odile Pouget et La rédaction numérique de RTL

La pollution coûte 100 milliards d'euros par an à la France. Selon un rapport sénatorial remis ce mercredi 15 juillet, la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, annonce qu'elle prendra des mesures extrêmement fermes la semaine prochaine. La pollution a donc un coût sanitaire. Les arrêts de travail sont de plus en plus nombreux ainsi que les traitements pour des maladies. Le lien entre pollution et problème de santé est avéré. Quelles sont les pathologies spécifiques qui se développent ?

Les maladies cardiovasculaires, comme l'infarctus du myocarde et les maladies respiratoires comme l'asthme, la bronchite chronique du fumeur sont aggravées par cette pollution. Dans le cas de l'asthme, les symptômes sont différents. Le docteur Sergio Salmeron, chef du service de pneumologie du groupe hospitalier Saint-Joseph, explique qu'"il peut s'agir de simple toux avec une gêne très discrète mais aussi de véritables crises d'étouffements. Ce sont des symptômes aigus qu'il faut savoir rechercher par l'interrogatoire".

Moins de complications

Lors des pics à l'ozone ou aux particules fines, toutes les études prouvent que les bronches de ces patients se retrouvent très irritées mais il ne faut pas non plus rendre cette pollution responsable de tout. "La pollution n'est pas en première ligne et on ne peut pas dire qu'en annulant la pollution, on ferait disparaître l'asthme. C'est totalement faux. On évite beaucoup le recours aux soins et un nombre important d'hospitalisations chez l'enfant et chez l'adulte". Sans pollution, il y a donc moins d'hospitalisations car les crises et les complications diminuent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Santé Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants