1 min de lecture Essonne

Policiers agressés dans l'Essonne : première mise en examen, un mineur écroué

Le 8 octobre, quatre policiers avaient été victimes d'une agression au cocktail Molotov alors qu'ils se trouvaient dans leur voiture de fonction à Viry-Châtillon. Aucun des auteurs directs de l'agression n'a jusqu'à présent été arrêté.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Policiers agressés dans l'Essonne première mise en examen, un mineur écroué Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : Elisabeth Fleury | Durée : | Date : La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Elisabeth Fleury

Deux mois après l'agression de quatre policiers en service à Viry-Châtilon, les premières mises en examen ont été prononcées. Un adolescent de 17 ans a été mis en examen et écroué ce samedi 3 décembre, a annoncé le procureur d'Évry. Il est soupçonné d'avoir participé à la confection des cocktail Molotov, qui ont servi à agresser quatre policiers à Viry-Châtillon, dans l'Essonne le 8 octobre dernier. 

Le jeune homme a été "mis en examen pour complicité de tentative de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique", a précisé Eric Lallement. Un second mineur, âgé de 15 ans, soupçonné comme le premier d'avoir "notamment" participé à la fabrication des engins incendiaires, "a été placé sous le statut de témoin assisté". Tous deux ont été interpellés jeudi.

Début novembre, trois jeunes hommes de 16, 19 et 22 ans, soupçonnés d'avoir filmé puis mis en ligne des vidéos de l'agression, avaient été interpellés puis relâchés. Aucun des auteurs directs de l'agression n'a jusqu'à présent été arrêté, en dépit des recherches ADN menées sur des objets retrouvés sur les lieux de l'attaque et de l'analyse de plusieurs bandes vidéos. 

Une quinzaine d'agresseurs ont pris pour cible deux véhicules de police

Le 8 octobre, une quinzaine d'agresseurs avaient incendié deux voitures de police, occupées par quatre fonctionnaires de police en mission de surveillance, à proximité d'un feu rouge de la Grande Borne connu pour ses vols à la portière avec violences. Deux d'entre eux ont été très grièvement brûlés, dont l'un, un adjoint de sécurité de 28 ans, est toujours soigné à Paris. Les deux autres policiers ont été plus légèrement touchés.

À lire aussi
La ville de Bondoufle, située dans le département de l'Essonne. faits divers
Essonne : un mort et trois blessés après une rixe dans un camp de Roms

Dans la foulée, le 17 octobre, l'agression avait provoqué d'impressionnantes manifestations spontanées de policiers. Cela avait notamment commencé par un mouvement nocturne sur les Champs-Élysées à Paris, dans lequel les agents réclamaient davantage de moyens, un assouplissement des règles de légitime défense et un durcissement de la justice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Essonne Policiers Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants