1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Plus de huit Français sur dix ont "une bonne opinion de la police"
2 min de lecture

Plus de huit Français sur dix ont "une bonne opinion de la police"

Les bonnes opinions sont largement majoritaires même dans les secteurs traditionnellement les moins favorables.

Des policiers à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le 3 décembre 2015. (Illustration)
Des policiers à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le 3 décembre 2015. (Illustration)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Eléanor Douet & AFP

Quelque 82% des Français ont une bonne opinion de la police. La profession conserve ainsi le niveau de popularité élevé constaté à l'issue des attentats terroristes perpétrés en 2015, selon un sondage* réalisé le 17 mai par Odoxa pour Le Parisien/Aujourd'hui en France. Malgré ces bonnes opinions, les syndicats de policiers appellent mercredi leurs adhérents à se rassembler place de la République à Paris pour dénoncer la "haine anti-flic", après deux mois émaillés de violents affrontements en marge des manifestations contre la loi Travail. "Notre sondage montre que l'image exceptionnelle de la police est toujours intacte, alors même que les images de violences se sont multipliées à la suite des heurts avec des casseurs en marge de Nuit debout", a souligné Gaël Sliman, président d'Odoxa.

Avec 82% de bonnes opinions pour la police, ce sondage s'inscrit dans la suite de ceux réalisés en janvier 2016 (83%) et en février 2015 (82%), bien au-dessus du taux affiché en octobre 2014 (65%). Les bonnes opinions sont largement majoritaires même dans les secteurs traditionnellement les moins favorables : jeunes de 18 à 24 ans (76%), adultes de 25 à 34 ans (69%) et sympathisants de gauche (76%).

9 Français sur 10 comprennent le ras-le-bol des policiers

Pour les sondés, les policiers sont efficaces (72%), mais ils ne traitent pas chaque citoyen de la même manière selon son origine (55%). Plus de neuf Français sur dix (91%) affirment comprendre le "ras-le-bol" des policiers, entre état d'urgence, menace d'attentats, mouvement Nuit debout et manifestations contre la loi Travail. "Alors que les policiers, dans leur ras-le-bol, disent se plaindre de la haine anti-flic, il convient de la remettre à sa (juste) place : seulement un Français sur dix dit ressentir de l'hostilité à l'égard de la police", note Gaël Sliman, qui observe cependant que "les heurts observés récemment en marge des Nuit debout n'ont pas été sans conséquence", avec un quasi-doublement de l'hostilité à la police, passée de 6% en octobre 2015 à 10% aujourd'hui (22% chez les sympathisants d'extrême gauche comme chez les 18 à 24 ans). 

Davantage de sondés évoquent l'inquiétude (20%, en hausse) que la sympathie (14%, en baisse) comme sentiment prioritaire quand ils pensent à la police. "Si le sentiment spontané à l'égard de la police est toujours très positif, il commence à se dégrader sensiblement à mesure que les images choc se succèdent à la télévision", selon Gaël Sliman.

*Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 932 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.