1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Plaque à la mémoire d'Ilan Halimi brisée : une enquête ouverte pour "dégradation volontaire"
2 min de lecture

Plaque à la mémoire d'Ilan Halimi brisée : une enquête ouverte pour "dégradation volontaire"

La dégradation de la plaque à la mémoire d'Ilan Halimi, un jeune juif tué par le gang des barbares en 2006, "paraît être un acte volontaire", selon le parquet de Nanterre.

Une pancarte en l'honneur d'Ilan Halimi, le 29 avril 2009 à Paris, premier jour du procès de Youssouf Fofana, le chef du gang des barbares qui a tué le jeune Juif en 2006. (Illustration)
Une pancarte en l'honneur d'Ilan Halimi, le 29 avril 2009 à Paris, premier jour du procès de Youssouf Fofana, le chef du gang des barbares qui a tué le jeune Juif en 2006. (Illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Après que la plaque en la mémoire d'Ilan Halimi a été retrouvée brisée à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, une enquête a été ouverte ce dimanche 3 mai pour "dégradation volontaire". "Il n'y a pour l'instant aucun élément d'identification", a précisé le parquet de Nanterre, qui estime que la dégradation "paraît être un acte volontaire" sans pouvoir être "complètement affirmatif". Le commissariat de Bagneux est chargé de l'enquête.

Un peu plus tôt dans la journée, la maire de Bagneux, Marie-Hélène Amiable, s'était déclarée "extrêmement choquée" par cet acte "scandaleux et inacceptable" contre la plaque à la mémoire du jeune Français juif tué par le gang des barbares en 2006. Elle avait été avertie la veille en fin de journée par le courriel d'un habitant et avait décidé de faire aussitôt retirer la plaque, posée au pied d'un jeune chêne dans le parc Richelieu, au centre de la ville, après une cérémonie de commémoration en 2011. "Elle sera changée dès que possible lundi", a précisé la maire qui a porté plainte en fin de matinée. "Pour notre ville, c'est un symbole extrêmement fort", a poursuivi l'élue, qui pensait "fortement à un acte de vandalisme", mais, très prudente, ne voulait pas exclure "la chute d'une branche ou un ballon", tant que la police ne ferait pas la lumière complète sur les faits.

Les politiques "consternés"

Depuis l'annonce de cette très vraisemblable détérioration volontaire, les réactions politiques se sont accumulées. Sur Twitter, où le hashtag #IlanHalimi était l'un des plus partagés ce dimanche, Nicolas Sarkozy a exprimé sa "consternation".

"Détruire la plaque en hommage à #IlanHalimi est une honte. Honorons sa mémoire en redoublant de détermination face à l'antisémitisme", a réagi pour sa part Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste. Jack Lang, interrogé sur Radio J, a fait part de son "écœurement". "C'est répugnant, il y a dans notre pays un antisémitisme qui est assez vigoureux", a-t-il souligné. Le président de l'Institut du Monde arabe a appelé à une "politique plus radicale" pour combattre tous les racismes, précisant qu'il y avait aussi de l'islamophobie en France. "Il faut une révolution de l'éducation (…) une révolution de l'habitat", a-t-il estimé.

À lire aussi

L'avocat de la famille Halimi, Me Francis Szpiner, a quant à lui rappelé sur BFMTV que la mère d'Ilan "avait souhaité finalement qu’il soit enterré en Israël", pensant qu'"au moins, là-bas, son fils pourrait reposer en paix. Malheureusement les craintes qu’elle avait étaient justifiées".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabon