2 min de lecture Transports

Plan vélo : ce qu'il faut retenir

Plus d'infrastructures, la création d'une indemnité vélo, un système d'immatriculation... Avec son "plan vélo et mobilités actives" présenté ce vendredi à Angers, le gouvernement ambitionne de tripler la part de la bicyclette dans les déplacements quotidiens des Français.

Un cycliste à Paris le 1er octobre 2017.
Un cycliste à Paris le 1er octobre 2017. Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

À Angers, Édouard Philippe, le Premier ministre, François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire et Élisabeth Borne la ministre des Transports dévoilent ce vendredi 14 septembre le plan vélo

L'objectif de ce plan est de faire en sorte que les Français se déplacent trois fois plus à vélo au quotidien d'ici 2024, pour alors dépasser la moyenne européenne de 7% de déplacements à vélo. Pour la première fois, le gouvernement prévoit un financement dédié et un forfait mobilité pour les salariés, allant jusqu'à 400 euros.

Moins de 2% des trajets domicile-travail se font à vélo et 58% des personnes vivant à moins d'un kilomètre de leur travail s'y rendent en voiture, selon l'Insee, quand elles mettraient environ cinq minutes à vélo. "Ce mode de transport est bien moins utilisé que l’automobile, largement prédominante, les transports en commun ou la marche, mais il fait jeu égal avec les deux-roues motorisés", précise l'Insee.

À lire aussi
Des agents de la RATP (illustration) transports
RATP : les violences envers les agents en hausse de 24% en 2017

Plus d'infrastructures

Le gouvernement va créer un fonds de 350 millions d'euros sur sept ans pour cofinancer des infrastructures avec des collectivités, soit 50 millions par an, là où les associations demandaient 200 millions par an.

Les cyclistes pourront donc profiter de ponts et de tunnels au niveau d'échangeurs autoroutiers, de rocades ou de voies ferroviaires afin d'assurer la continuité des pistes cyclables. Le premier appel à projets sera lancé en 2019.

La création d'une indemnité vélo

Le plan comprendra la création d'une indemnité vélo prise en charge par l'employeur, sur le modèle de l'indemnité transports en commun. "On n'est pas dans une logique d'obligation", explique Édouard Philippe dans une interview au Courrier de l'Ouest. Ce forfait, facultatif, pourra aller jusqu'à 400 euros par an

L'État de son côté, "en tant qu'employeur, va mettre en place (un) forfait de 200 euros pour l'ensemble de ses agents et ce, à partir de 2020", précise le Premier ministre.

Le vélo à l'école

Pour inculquer la culture vélo aux enfants, chaque élève entrant en sixième devra savoir rouler à vélo en autonomie d'ici à 2022. Des programmes seront prévus en primaire autour de sa pratique et du code de la route. Le ramassage scolaire à vélo sera aussi encouragé. 

Un système d'immatriculation

Pour lutter contre le vol, chaque vélo, neuf ou d'occasion, sera doté d'un numéro d'immatriculation. Le marquage existe déjà pour éviter les vols.

Le gouvernement demandera à la SNCF de construire des garages à vélos sécurisés dans toutes les gares où ce sera possible. En ville, les sas vélos seront systématisés : il y aura un espace réservé aux bicyclettes entre les feux tricolores et une ligne où doivent s'arrêter les voitures.

Le double sens cyclable, déjà obligatoire dans les zones à 30 km/h, sera étendu à toutes les rues à 50 km/h en agglomération à partir de 2019, sauf en cas de danger avéré. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Vélo Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794783315
Plan vélo : ce qu'il faut retenir
Plan vélo : ce qu'il faut retenir
Plus d'infrastructures, la création d'une indemnité vélo, un système d'immatriculation... Avec son "plan vélo et mobilités actives" présenté ce vendredi à Angers, le gouvernement ambitionne de tripler la part de la bicyclette dans les déplacements quotidiens des Français.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/plan-velo-ce-qu-il-faut-retenir-7794783315
2018-09-14 15:34:45
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qHK5zWhGXDWfqrYsPI0rGQ/330v220-2/online/image/2018/0914/7794784325_un-cycliste-a-paris-le-1er-octobre-2017.jpg