2 min de lecture Cybersécurité

Piratage d'Uber : le secrétaire d'État au numérique demande des explications

Mounir Mahjoubi a écrit jeudi au PDG d'Uber, après l'annonce du piratage des données personnelles de 57 millions d'usagers, pour lui demander des explications sur d'éventuelles victimes françaises.

Mounir Mahjoubi, ministre déléguée à l'Industrie Numérique, s'adresse au gouvernement lors d'une session de l'Assemblée Nationale à Paris, le 22 novembre 2017.
Mounir Mahjoubi, ministre déléguée à l'Industrie Numérique, s'adresse au gouvernement lors d'une session de l'Assemblée Nationale à Paris, le 22 novembre 2017. Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

"Face au danger que représente l'exploitation de ces données, je souhaite vous exprimer mon inquiétude quant à l'éventuelle présence en très grand nombre de clients et chauffeurs français" parmi les victimes, souligne Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargé du Numérique, dans un courrier au PDG d'Uber Dara Khosrowshahi.

Ce dernier a révélé ce mardi 21 novembre que les données de 57 millions d'utilisateurs à travers le monde, dont celles de 600.000 chauffeurs, ont été piratées à la fin 2016. "Pouvez-vous à ce jour nous indiquer si des utilisateurs français sont concernés et si oui combien, et de quel type sont les données qui ont été dérobées", interroge-t-il. 

Le secrétaire d'État demande également "quelles mesures techniques et organisationnelles sont mises en place pour informer et accompagner les utilisateurs".  Uber n'a pas détaillé qui sont les victimes de cette fuite d'informations remontant à la fin 2016, et qu'il avait dissimulée, mais de nombreux Français sont vraisemblablement concernés. 

Le chiffre de 57 millions est en effet énorme, quand l'ancien patron Travis Kalanick déclarait en octobre 2016, plus ou moins au moment des faits, compter 40 millions d'utilisateurs actifs dans le monde. Selon Uberaucune information bancaire n'a été exfiltrée, pas plus que les dates de naissance et les historiques de trajets.

Uber doit informer ses utilisateurs

À lire aussi
Le Premier ministre australien Scott Morrison Australie
L'Australie victime d'une cyberattaque d'un "acteur étatique"

Mounir Mahjoubi s'étonne également qu'Uber n'ait "pas signalé cet incident" auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) et de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), responsables respectivement de la protection des citoyens et de la coordination de la défense française contre les pirates informatiques, qui ont été mises en copie de son courrier.

Il aurait également apprécié que le groupe américain se signale "auprès des utilisateurs concernés". "Au regard du nombre de vos clients, vous avez une importance qui vous donne des responsabilités", souligne Mounir Mahjoubi.

Le secrétaire d'État en a profité pour rappeler qu'un règlement européen rendra en mai prochain les entreprises responsables des données personnelles qu'elles détiennent, et leur imposera de signaler rapidement les incidents. "Au regard du danger existant, nous aimerions que vous informiez volontairement les utilisateurs concernés ainsi que les autorités françaises", a-t-il insisté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cybersécurité Technologie Uber
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants