3 min de lecture Croissance

"PIB du bonheur" : comment se mesure-t-il ?

REPLAY - Le 29 avril prochain, un laboratoire d'idées va publier son "premier indicateur trimestriel du bonheur des Français". Il ne s'agit pas de l’initiative de doux rêveurs.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Comment se mesure le "PIB du bonheur" ? Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Qui sont ces hurluberlus qui veulent mesurer notre bonheur alors que le terrorisme envahit nos vies ? Est-ce bien sérieux alors que le Bhoutan a lui-même cessé de calculer son "Bonheur national brut" ? Sont-ce là des anticapitalistes adeptes de la "décroissance" ? Point du touts. Le laboratoire d’idées, baptisé la Fabrique Spinoza, qui va publier ce "PIB du bonheur", n'a pas d’objectif révolutionnaire. Sinon, l’ex-élu de droite Jean-Paul Delevoye ne les soutiendrait pas.

En fait, ce think-thank fait le même constat que des prix Nobel d'économie, comme Joseph E. Stiglitz : "l'argent et le PIB ne suffisent pas à faire le bonheur", "le PIB, chaque trimestre, ne doit pas être notre seul thermomètre, car il ne mesure pas notre épanouissement". Le produit intérieur brut a effectivement de gros défauts : une marée noire, dans un pays, provoque une augmentation du PIB liée aux activités de dépollution.

47 questions posées chaque trimestre

Mais comment fait-on pour mesurer le bonheur ? D'abord, êtes-vous heureux ? Peut-on, comme ça, répondre par "oui" ou "non" ? Comment traduire en chiffres nationaux des sentiments qui relèvent de l’intime ? "Avec une enquête", répond la Fabrique Spinoza. Elle va poser aux Français, chaque trimestre, 47 questions précises, basées sur des travaux scientifiques et sur le modèle du premier ministre anglais David Cameron, qui a voulu lui savoir pour diriger ses concitoyens.

À lire aussi
Un sans-abri à Lyon en janvier 2017 (illustration). pauvreté
Pourquoi le taux de pauvreté stagne malgré la reprise économique

Parmi ces questions, qui sont souvent bornées dans le temps (pour être plus fiables), citons : "Au cours de votre journée d’hier, avez-vous ri ? Avez-vous été inquiet ? Avez-vous été triste ? Avez-vous été en colère ? Avez-vous ressenti de la joie, du stress, de la gratitude ?. Il faut faut répondre "jamais", "rarement", "quelquefois", "souvent" ou "tout le temps".

S’ajoutent des questions sur la santé, la condition de vie, le logement, la sécurité, les liens sociaux : "Tout bien considéré, dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre travail ?", "Au global, vous sentez-vous engagé dans la société ?", "Connaissez-vous  quelqu'un sur qui compter en cas de besoin ?". Toutes des questions vont aboutir à un chiffre trimestriel, "l’indicateur du bonheur des Français".

Une boussole en temps réel

C'est vrai qu'il existe déjà certains indicateurs, comme l’indice du développement humain de l’ONU par exemple. En France, l’Insee fait des coups de sonde, mais c’est décalé (souvent un, voire deux ans après la collecte de données). Là ce serait une boussole, en temps réel ou quasiment, pour savoir où nous en sommes et où nous mènent les décideurs politiques ou économiques, plaide Alexandre Jost, fondateur de la Fabrique Spinoza.

"On a envie de savoir chaque trimestre s'ils sont en train de prendre de bonnes décisions qui, dans la globalité, vont dans le bon sens ou pas", explique-t-il. "Il faut qu'un tel indicateur soit présent à l'esprit et à la conscience des gens (...) Imaginez les couvertures des journaux qui, chaque fois qu'il y a le PIB qui sort, il y ait en face l'indicateur du bonheur des Français", ajoute-t-il.

Le but est de mesurer l’évolution d’un trimestre à l’autre. L’idée n'est pas de se comparer aux autres pays, mais de voir si on progresse sur l’échelle du bonheur. Il ne s'agit pas de concourir pour "championnat du monde du bonheur". Quoique cela pourrait nous faire du bien. Selon les projections, le premier "PIB du bonheur français" de fin avril devrait nous révéler, à nous-même, sans angélisme, qu’on est globalement plutôt heureux. Ce qui n'est pas incompatible : on peut toujours être les champions de la "ralouille".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croissance PIB Bonheur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782602196
"PIB du bonheur" : comment se mesure-t-il ?
"PIB du bonheur" : comment se mesure-t-il ?
REPLAY - Le 29 avril prochain, un laboratoire d'idées va publier son "premier indicateur trimestriel du bonheur des Français". Il ne s'agit pas de l’initiative de doux rêveurs.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pib-du-bonheur-comment-se-mesure-t-il-7782602196
2016-03-30 11:13:33
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ya6W73q4zamIKGTS1roXMA/330v220-2/online/image/2015/0827/7779520141_remi-sulmont.jpg