Venise : des poissons-robots lâchés pour sauver la lagune

REPLAY - Ces drones seront capables, de façon autonome et concertée, de surveiller ce précieux bras de mer menacé.

>
Venise : des poissons-robots lâchés pour sauver la lagune Crédit Image : SIPA Crédit Média : Rémi Sulmont Télécharger

Le premier poisson-robot va plonger dans la lagune le 11 avril. En septembre, il sera rejoint par une cinquantaine de ces drones de congénères. Attention : ce ne sont pas des jouets de baignoire. Ce sont vraiment des "gros poissons" (aFish). Ils font une cinquantaine de centimètres de longueur. Ils ont des petites hélices à la place des nageoires, mais ils auront les mêmes comportements que les vrais poissons. C'est seulement la première population de "robots sous-marins", qui vont être plongés. 
 
Car au fond de la lagune, à 5 ou 6 mètres de profondeur, on va également envoyer une centaine de "moules" (aMussels). Des petits robots connectés, inspirés de vraies moules, vont aller s'enfouir dans le sable ou se scotcher sur les rochers. À la surface de l'eau, entre les gondoles de Venise, il y aura cinq nénuphars (aPads) d'un mètre et demi de diamètre, sur lesquels il y aura des panneaux solaires. 

Communication en eaux troubles

Le système est totalement autonome. Les poissons vont circuler entre les nénuphars et le fond de l'eau pour recharger les batteries de ces moules artificielles. Moules, nénuphars, poissons : tout ce petit monde va communiquer dans ces eaux souvent troubles, grâce à un champ électrique, comme les anguilles.  

Qui va piloter les poissons-robots ? Personne. Ils sont autonomes. Leurs déplacements ne sont pas planifiés. Ils sont programmés par des algorithmes inspirés de la nature. Ils vont donc imiter des comportements de vraies espèces, notamment de l'anguille qui a servi de modèle. Les poissons-robots vont donc réagir à leur environnement, au coup de rame des gondoliers, aux courants, aux marées et aux conditions météorologiques. 

Ces poissons artificiels vont évoluer au sens des espèces sur la durée

Frédéric Boyer, professeur l'Ecole des mines de Nantes

C'est là que ça devient vraiment totalement fascinant. Frédéric Boyer, professeur à l'École des mines de Nantes, l'un de ceux qui conçoit ces bio-robots, le dit lui-même : il va donner une certaine liberté à ses robots-poissons qui vont donc inventer leur propre vie. "Ces populations de robots vont produire des comportements innovants qui s'adaptent à leur environnement. On parle d'intelligence collective", explique-t-il. "Ces poissons artificiels vont produire des comportements inattendus, ils vont évoluer au sens des espèces sur la durée".

Vous ne rêvez pas. On parle bien là d'une évolution autonome des espèces mais... chez des machines. Les poissons-robots vont s'adapter à leur environnement. Ils vont créer leur propre écosystème. Ces poissons, ces nénuphars et ces moules vont fonder leur "propre culture" dans les eaux de Venise. Si on les mettait ailleurs, ils créeraient une autre culture.

Faire progresser la bio-robotique

Quel intérêt, au final ? Cela sert à faire progresser la recherche robotique (la bio-robotique). Mais le principal objectif, c'est de préserver la lagune de Venise menacée. Vous pouvez envoyer des plongeurs pour aller collecter des données, mettre des capteurs partout. Mais là, ces poissons-robots vont pouvoir faire, jour et nuit, et en temps réel, un "travail de collecte de données inestimable", nous a dit Stéphane Bazeille, qui travaille également sur le projet européen à l'École des mines de Nantes.

Ces poissons-robots vont mesurer sur un temps long (un mois pour commencer) la salinité, la clarté de l'eau, la température, la luminosité, etc. Le but, c'est notamment de mesurer l'impact de l'afflux de touristes pendant la saison et de prendre les décisions qui s'imposent. Qu'on se le dise : les poissons-drones vont sauver Venise. À condition, quand même, que personne ne partent à la pêche aux drones. 

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782537829
Venise : des poissons-robots lâchés pour sauver la lagune
Venise : des poissons-robots lâchés pour sauver la lagune
REPLAY - Ces drones seront capables, de façon autonome et concertée, de surveiller ce précieux bras de mer menacé.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/venise-des-poissons-robots-laches-pour-sauver-la-lagune-7782537829
2016-03-25 11:55:27
http://media.rtl.fr/cache/asourJmsKSCEgQB2njRY3Q/330v220-2/online/image/2016/0325/7782538070_une-vue-de-la-lagune-de-venise.jpg