1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fessée : la France dans le collimateur de l'Europe
2 min de lecture

Fessée : la France dans le collimateur de l'Europe

Le Conseil de l'Europe rend ce mercredi une décision sermonnant la France pour sa législation ne condamnant pas explicitement les châtiments corporels.

La France est épinglée par l'Europe pour son vide législatif en matière de châtiment corporel.
La France est épinglée par l'Europe pour son vide législatif en matière de châtiment corporel.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Conseil de l'Europe doit publier ce mercredi une décision attendue, qui pourrait une nouvelle fois sermonner la France pour sa législation ne condamnant pas de manière assez explicite les châtiments corporels sur les enfants.
L'organisation de défense des droits de l'Homme, basée à Strasbourg, n'a pas confirmé qu'elle allait constater une violation de la Charte sociale européenne, comme l'a affirmé le journal Le Monde. Mais une telle décision serait dans la lignée de ses précédents coups de semonce contre Paris.
Son Comité européen des droits sociaux (CEDS), gardien attitré de la Charte, a déjà fait ce constat de violation par la France par trois fois depuis 2003. La décision attendue ce mercredi sera toutefois la première découlant de la réclamation d'une ONG.

Ne pas couper le pays en deux camps, ceux qui sont pour la fessée et ceux qui sont contre

La secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol

Pour la secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol, la France doit avoir "une réflexion collective" sur "l'utilité des punitions corporelles dans l'éducation des enfants". Mais "ça ne passera pas par la loi" pour ne pas "couper le pays en deux camps, ceux qui sont pour la fessée et ceux qui sont contre".
"Pour les parents maltraitants, on a un code pénal qui est là. Pour ceux qui se sont à un moment laissés aller à une punition corporelle, il faut les aider à faire autrement et pas les disqualifier en leur disant: "Le juge va venir s'occuper de ça"", a-t-elle dit.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/