2 min de lecture Essence

Pénurie d'essence : les CRS débloquent le dépôt de carburants de Douchy-les-Mines

Les forces de l'ordre cherchent à dégager l'accès bloqué depuis le 19 mai par des opposants à la loi Travail.

Compagnie de CRS. (illustration)
Compagnie de CRS. (illustration) Crédit : PIERRE-FRANCK COLOMBIER / AFP
Nicolas Bamba et AFP

Le dépôt de carburants de Douchy-les-Mines (Nord), dont l'accès était occupé depuis jeudi 19 mai par des syndicalistes opposés à la loi Travail, a été dégagé à l'aube par les forces de l'ordre. "On a levé tous nos barrages, le dépôt de carburants a été débloqué sans heurts", a indiqué Willy Dans, porte-parole du syndicat Sud dans le Valenciennois, présent sur place. "Les CRS sont allés vite, ils ont utilisé le canon à eau. On sent les forces de l'ordre sur les nerfs", a-t-il ajouté. L'intervention des forces de l'ordre a débuté vers 5 heures pour dégager l'accès à cet important dépôt de carburants situé près de Valenciennes. Environ 80 militants de la CGT et de Sud étaient encore présents mercredi matin. Selon le syndicaliste, vingt camions de CRS avaient été mobilisés pour effectuer cette opération. 

"On veut le retrait de la loi El Khomri, on est obligé de se battre. Durant notre mouvement, on s'est senti soutenu par la population, on a même reçu 4.000 euros de caisse de grève", a dit Willy Dans. Vers 6 heures, les pompiers étaient en train de dégager la route et éteignaient des feux de pneus. De très nombreuses stations services étaient vides dans les environs de Valenciennes, ce qui pousse les gens à se rendre dans la proche Belgique pour faire le plein. Mardi, la préfecture du Nord avait indiqué qu'environ un cinquième des stations services du département étaient à sec. Le même jour, le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies a également annoncé que 20% des quelque 12.000 stations-service françaises étaient "en difficulté" d'approvisionnement. À l'Assemblée nationale, il a confirmé que le gouvernement garantirait "la liberté d'accès aux dépôts" pour desservir l'ensemble des stations-service.  
C'est la seconde fois que la police intervient de la sorte en 24 heures. Le 24 mai au matin, les policiers avaient débloqué la raffinerie de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), laquelle était bloquée par des militants cégétistes. Le face-à-face, qui avait débuté à 4h15, fut tendu. Les forces de l'ordre avaient rencontré une forte résistance. En dépit du durcissement de la contestation contre la loi Travail, François Hollande n'entend pas reculer. Les automobilistes ont du mal à s'approvisionner en carburants dans des stations-service prises d'assaut. La CGT a appelé la SNCF et la RATP à la grève illimitée. Des perturbations sont attendues dès aujourd'hui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Essence Carburants Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants