1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pentecôte 2021 : pourquoi certains salariés travaillent ce lundi
1 min de lecture

Pentecôte 2021 : pourquoi certains salariés travaillent ce lundi

Un peu moins d'un tiers des salariés français travaillent lors du lundi de Pentecôte. Un jour férié et chômé mais qui est choisi comme journée de solidarité dans un grand nombre d'entreprises.

Un magasin un lundi de Pentecôte (illustration)
Un magasin un lundi de Pentecôte (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Victor Goury-Laffont

Une majorité des travailleurs français ont pu profiter d'une matinée sans réveil et sans travail pour ce lundi de Pentecôte, qui tombe en cette année 2021 le 24 mai. Certains travailleront malgré tout lors de cette fête chrétienne, 50 jours après Pâques, qui compte pourtant parmi les 11 jours fériés du calendrier français.

Un sondage réalisé en 2016 par le groupe Randstad estimait qu'environ trois salariés sur dix se rendait au travail lors du lundi de Pentecôte. En 2004, le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin décide d'instaurer une journée de solidarité pour "financer des actions en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées", explique le site de l'administration. Une décision prise un an après la canicule de 2003 au cours de laquelle plus de 19.000 personnes, en grande partie des personnes âgées, étaient mortes.

Le principe : les salariés sont amenés à travailler un jour dans l'année sans rémunération. Initialement, le gouvernement avait identifié le lundi de Pentecôte comme journée de solidarité, et celui-ci ne comptait donc plus comme jour chômé.

Depuis 2008, le jour de solidarité a été dissocié du lundi de Pentecôte. La journée supplémentaire de travail peut donc être effectuée lors de n'importe quel jour férié autre que le 1er mai, et même lors d'une journée de RTT. Sa date est déterminée "par convention ou accord d'entreprise (ou d'établissement) ou par accord de branche", ou directement "par l'employeur après consultation de l'instance de représentation du personnel" en l'absence d'un accord. La date fixée en 2004 reste cependant d'actualité dans "la plupart" des entreprises, précise le rapport de Randstad.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/