1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pédophilie dans l'Église : "Nos réponses des années 2000 n'étaient pas à la hauteur"
1 min de lecture

Pédophilie dans l'Église : "Nos réponses des années 2000 n'étaient pas à la hauteur"

INVITÉ RTL - L'archevêque de Marseille, Georges Pontier, estime que l'Église a tardé à reconnaître et condamner les actes pédophiles perpétrés au sein de son institution.

L'église catholique illustration
L'église catholique illustration
Crédit : JOHANNES EISELE / AFP
L'invité de RTL du 15 août 2017
10:15
Jérôme Florin

Mea-culpa de l'Église envers les victimes de prêtres pédophiles. Le cardinal Barbarin a récemment reconnu n'avoir pas apporté de réponse "à la hauteur des enjeux", tandis qu'il est convoqué par la justice au mois de septembre dans le cadre des accusations qui planent sur le cas du père Preynat.

"Je pense que toute la société devrait pouvoir dire ce que dit le cardinal Barbarin", estime Monseigneur Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France. 

"Nos réponses des années 2000 n'étaient pas à la hauteur de la souffrance qui n'était pas perçue à ce niveau-là et nous étions dans une forme de résolution de ces drames qui pensent que le temps arrangent les choses. Or, on s'est rendu compte que le temps n'arrange pas les choses dans la blessure des personnes qui ont été traitées de manière indigne", considère le religieux. 

Une cellule d'écoute téléphonique

Monseigneur Pontier ajoute que des mesures ont été prises pour, dit-il, "que nous traitions ces cas de prêtres qui posent des actes inadmissibles". Parmi ces mesures figure la mise en place, dans chaque diocèse, d'une cellule d'écoute permettant aux victimes d'actes pédophiles de se confier via un numéro de téléphone. Au total, "80 personnes" se seraient manifestées cette année sur cette plateforme, selon l'archevêque. "C'est là que l'on prend conscience de la profondeur des blessures et la société entière n'avait pas encore perçu cela".

À lire aussi

Tandis qu'une possible rencontre entre le pape François et des victimes de pédophilie au sein de l'Église est évoquée, "le pape François ne peut pas monter au créneau immédiatement", tempère Monseigneur Pontier. Toutefois, "on a affaire à un pape très ouvert, estime-t-il, donc ce n'est pas du tout impossible que ça ait lieu, mais je ne sais pas où ça en est."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/