2 min de lecture Église

Pédophilie dans l'Église : le mea-culpa du cardinal Barbarin

Le cardinal Philippe Barbarin devra comparaître en septembre devant le tribunal correctionnel de Lyon. Il est soupçonné de ne pas avoir dénoncé des actes de pédophilies au sein de l'Église.

Le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, est soupçonné de ne pas avoir dénoncé des faits d'agressions sexuelles commis par deux prêtres
Le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, est soupçonné de ne pas avoir dénoncé des faits d'agressions sexuelles commis par deux prêtres Crédit : SIPA
Marie Demeulenaere
Journaliste

"Ma réponse, alors, n'était pas à la mesure de l'enjeu". Dans un entretien accordé ce samedi 12 août au Monde, le cardinal Barbarin a reconnu des "erreurs de gouvernance", lors de l'affaire Bernard Preynat. Accusé par les victimes d'avoir gardé le silence, le cardinal Barbarin est cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Lyon, le 19 septembre prochain. L'affaire de pédophilie avait éclaté en 2016 avant d'éclabousser l'Église. 

Dénoncé pour des faits d'agressions sexuelles par une famille d'ancien scouts et par plusieurs victimes dès 1991, le père Preynat était pourtant resté responsable de plusieurs paroisses et avait poursuivi l'enseignement du catéchisme à des enfants, jusqu'en 2015. Pendant tout ce temps, l'association de victimes "La Parole Libérée" a recensé plus de 70 victimes présumées. 

"Aujourd'hui, on n'agirait plus comme cela"

Même s'il reconnaît des "erreurs", le cardinal affirme qu'il n'a pas servi de couvercle pour laisser l'affaire sous silence. Lors de l'entretien, il affirme que les faits lui ont été dévoilés en 2007 "de façon informelle". Surtout, il se défend d'avoir protégé le prêtre : "Je n'ai rien couvert du tout". Le cardinal Barbarin se justifie également en déclarant que le prêtre lui a promis "qu'il n'y a rien eu depuis 1991. J'ai cherché à vérifier, et on n'a rien trouvé. Certains disent que ce n'est pas possible, et qu'un pédophile recommence inéluctablement. Mais, pour l'instant, pas un seul fait n'a été prouvé après 1991", justifie-t-il. 

À lire aussi
L'église catholique illustration église
Pédophilie dans l'Église : "Nos réponses des années 2000 n'étaient pas à la hauteur"

Désormais âgé de 71 ans, le père Preynat a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Son procès canonique a commencé en 2017. Pourtant, les familles de victimes ne comprennent pas comment Bernard Preynat a pu rester prêtre tant d'années. Une autre "erreur" selon le cardinal Barbarin : "Aujourd'hui, on n'agirait plus comme cela. C'est cela qui a été une erreur". En 2016, une enquête pour non-dénonciation d'agressions sexuelles d'un prêtre, a été classée sans suite. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Église Philippe Barbarin Pédophilie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789700673
Pédophilie dans l'Église : le mea-culpa du cardinal Barbarin
Pédophilie dans l'Église : le mea-culpa du cardinal Barbarin
Le cardinal Philippe Barbarin devra comparaître en septembre devant le tribunal correctionnel de Lyon. Il est soupçonné de ne pas avoir dénoncé des actes de pédophilies au sein de l'Église.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pedophilie-dans-l-eglise-le-mea-culpa-du-cardinal-barbarin-7789700673
2017-08-12 21:00:53
http://media.rtl.fr/cache/kE6qANvBuU5renJwLApifA/330v220-2/online/image/2016/0324/7782523979_le-cardinal-barbarin-archeveque-de-lyon-est-soupconne-de-ne-pas-avoir-denonce-des-faits-d-agressions-sexuelles-commis-par-deux-pretres.jpg