1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pêche : l'interdiction du chalutage profond entre en vigueur
1 min de lecture

Pêche : l'interdiction du chalutage profond entre en vigueur

La pêche en eaux profondes, qui consiste à tirer d’immenses filets lestés sur les fonds marins, est une catastrophe environnementale.

Des pêcheurs en mer Méditerranée (illustrations)
Des pêcheurs en mer Méditerranée (illustrations)
Crédit : SIPA
Pêche : l'interdiction du chalutage profond entre en vigueur
01:43
Pêche : l'interdiction du chalutage profond entre en vigueur
01:46
Virginie Garin & Loïc Farge

Le chalutage, ce sont d'immenses filets traînés par de gros bateaux, qui raclent le fond et qui ramassent tout. Cela fait de dégâts écologiques. Cela abîme les coraux, qui sont l'habitat des poissons. En dessous de 800 mètres, les espèces sont plus fragiles : il n'y a pas de lumière, elles mettent plus de temps à se reproduire.

Dans les années 80, quand le poisson a commencé à se faire plus rare le long des cotes, les pêcheurs se sont mis à aller de plus en plus profond. Des bateaux industriels (certains, français) ont été construits pour pêcher jusqu'à 1.000 mètres sous la mer. C'est comme ça qu'on a vu arriver de nouvelles espèces chez le poissonnier, comme l'empereur, le grenadier ou le sabre. Mais ces poissons, plus vulnérables, se sont mis à disparaître à leur tour.

Il y a eu une grosse bagarre au sein de l'Europe. Les écologistes, comme l'association Bloom ou Greenpeace, se sont battus pour arriver à un résultat qu'ils considèrent comme une victoire. L'Europe a mis fin au chalutage en dessous de 800 mètres. Mais pas partout, juste dans les eaux européennes. Les pêcheurs français pourront aller continuer plus loin.

L'accord n'est pas parfait pour ceux qui défendent l'environnement. Mais en la matière, les progrès politiques sont suffisamment rares pour être signalés. Cet accord va permettre aux empereurs, aux grenadiers, aux sabre noirs et aux lingues bleues d'avoir des zones de repos où ils pourront se reproduire tranquillement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/