1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : un bébé de 10 jours meurt après avoir reçu une dose de vitamine D
1 min de lecture

Paris : un bébé de 10 jours meurt après avoir reçu une dose de vitamine D

Un nourrisson est décédé au domicile de ses parents. Une dose d'Uvestérol D, produit sous surveillance depuis 2006, lui avait été administrée.

Un bébé de six mois dans une maternité
Un bébé de six mois dans une maternité
Crédit : DIDIER PALLAGES / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

La vitamine D peut-elle être tenue pour responsable de la mort d'un nourrisson de dix jours ? "Une dose d'Uvestérol D, un complément vitaminique prescrit en France chez des millions d'enfants, lui avait été administrée" deux heures après la tétée, selon les informations du Figaro. Instantanément, l'enfant a fait alors un arrêt cardio-respiratoire à son domicile où il décédera le 21 décembre dernier. 

L'Agence nationale du médicament est informée le jour-même mais ne débutera réellement son enquête que le 27 décembre auprès de l'hôpital Cochin (Paris) et le 30 décembre auprès des centres de pharmacovigilance (CRPV). Le quotidien retranscrit plusieurs échanges de mails entre les responsables de CRPV, dont l'objectif est de veiller aux effets secondaires des produits de santé. Certains d'entre eux demandent la suspension de l'Uvestérol. En copie de ces mails, Dominique Martin, patron de l'Agence du médicament (ANSM), n'a pas réagi. "Des investigations sont en cours pour déterminer les causes exactes du décès et savoir s'il est susceptible d'être imputé à l'Uvestérol D", a précisé l'ANSM dans un communiqué.

Ce produit est bien connu des parents : il est prescrit en France à tous les bébés jusqu'à 18 mois sans exception puis aux adolescents. L'Uvestérol D est sous surveillance en France depuis 2006 en raison notamment des fausses routes (dans les voies aériennes au lieu de l'estomac) qu'il peut occasionner chez les enfants de moins de deux mois après des malaises de nourrissons. Depuis, les protocoles d'administration sont précisés : utiliser une pipette seulement pour les bébés nés à terme. Pour les prématurés, mieux vaut administrer la vitamine via une tétine. 

Ce sont les tous-petits, qui peuvent avoir parfois des problèmes de déglutition pouvant dégénérer gravement. À chaque fois, le produit lui-même n'est donc pas en cause. C'est la façon dont il est administré qui pose problème. De 2006 à 2013, 93 cas d'effets secondaires ont été recensés sous Uvestérol.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/