1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : la mairie hausse le ton contre les trottinettes en libre-service
1 min de lecture

Paris : la mairie hausse le ton contre les trottinettes en libre-service

La mairie de Paris a menacé trois opérateurs de trottinettes électriques en libre-service de ne pas renouveler leur contrat.

Des trottinettes électriques (illustration).
Des trottinettes électriques (illustration).
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
William Vuillez & AFP

Trois opérateurs privés de trottinettes électriques en libre-service opérant dans la capitale, se sont vues menacer par la mairie de Paris de ne pas renouveler leur contrat s'ils ne font pas des progrès sur la limitation de la vitesse et le stationnement. 

"Soit il y a une amélioration significative de la situation et les trottinettes trouvent leur place dans l'espace public sans provoquer de trouble, de danger supplémentaire, notamment pour les piétons, soit nous envisageons la suppression totale des trottinettes" électriques en libre-service à échéance du contrat en octobre 2022, a expliqué à l'AFP David Belliard, l'adjoint (EELV) de la maire PS Anne Hidalgo, chargé notamment des transports.

L'adjoint écologiste a convoqué les représentants de Lime, Dott et Tier, les trois opérateurs en question, après la mort d'une Italienne de 32 ans, percutée par mi-juin par une trottinette électrique sur une allée piétonne le long de la Seine.

Outre ce récent drame, David Belliard dit avoir "beaucoup de remontées négatives sur les trottinettes qui roulent sur les trottoirs, le sentiment d'insécurité, les trottinettes qui traînent de nouveau dans la rue" depuis la fin du confinement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/