2 min de lecture Parcoursup

Parcoursup : le bug est "une catastrophe", reconnaît Frédérique Vidal

La ministre de l'Enseignement supérieur est revenue sur le bug de Parcoursup qui a donné de faux espoirs aux futurs bacheliers.

En 2018, les étudiants en herbe utilisent la nouvelle plateforme d'orientation post-baccalauréat, Parcoursup
En 2018, les étudiants en herbe utilisent la nouvelle plateforme d'orientation post-baccalauréat, Parcoursup Crédit : WITT/SIPA
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

À peine a-t-elle délivré son verdict concernant l'orientation des futurs bacheliers vers des études supérieures, que la plateforme Parcoursup a dans la foulée douché la joie de plusieurs milliers d'entre eux. En effet, certains lycéens ont reçu des résultats basés sur leur vœux, avant de voir une deuxième version corriger les filières attribuées. Au grand désarroi des inscrits. 

Interrogée à ce sujet, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a tenu à mettre les choses au clair samedi 18 mai. Elle a d'abord jugé "impossible" d'estimer le nombre d'élèves ayant subi ce bug. 

"J'ai vu des chiffres fleurir et cela m'a beaucoup amusée de voir que des gens étaient capables de donner des chiffres alors que nous sommes dans l'incapacité de savoir combien de jeunes étaient affectés", a-t-elle déclaré en marge d'un déplacement à Paris. 

"On fera toutes les communications nécessaires sur les chiffres en temps voulu", a-t-elle assuré. Selon Les Echos, 67.000 des quelque 900.000 inscrits sur Parcoursup ont eu la mauvaise surprise d'être rétrogradés sur liste d'attente après avoir reçu un premier message affirmant qu'ils étaient admis dans une des formations de leur choix. 

La réalité c'est qu'ils n'auraient jamais dû l'avoir

Frédérique Vidal
Partager la citation
À lire aussi
Une infirmière (illustration) médecine
Les infos de 7h - Parcoursup : 1,5 million de demandes et pas assez de places en filière infirmière

Si la ministre admet que "c'est évidemment une catastrophe pour les jeunes", Frédérique Vidal a mis un bémol au sentiment de déception de ceux-ci. "Il faut bien comprendre que l'on a remis les choses comme elles auraient dû être", a-t-elle précisé. "Même si ces jeunes le vivent comme 'j'ai eu quelque chose et on me l'a enlevé', en fait la réalité c'est qu'ils n'auraient jamais dû l'avoir", a indiqué la ministre. 

Selon elle, tout est désormais rentré dans l'ordre. La plateforme "a été remise en service hier, elle est 'clean' on a pris le temps de vérifier toutes les formations qui ont repéré un problème", a-t-elle assuré. 

Les 898.000 inscrits sur Parcoursup doivent recevoir au fil de l'eau les premières réponses à leurs vœux d'études supérieures. Ils peuvent être acceptés dans la formation de leur choix, placés en liste d'attente, ou refusés (uniquement pour les filières sélectives). Étrennée l'année dernière, la plateforme sera suspendue pendant les épreuves écrites du baccalauréat afin de ne pas perturber les candidats. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parcoursup Enseignement Université
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797663168
Parcoursup : le bug est "une catastrophe", reconnaît Frédérique Vidal
Parcoursup : le bug est "une catastrophe", reconnaît Frédérique Vidal
La ministre de l'Enseignement supérieur est revenue sur le bug de Parcoursup qui a donné de faux espoirs aux futurs bacheliers.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/parcoursup-le-bug-est-une-catastrophe-reconnait-frederique-vidal-7797663168
2019-05-19 12:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Lj8zsHdeFvwsbjzm993k4Q/330v220-2/online/image/2018/0313/7792613543_en-2018-les-etudiants-en-herbe-utilisent-la-nouvelle-plateforme-d-orientation-post-baccalaureat-parcoursup.jpg