1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Parcoursup : l'inquiétude des élèves après les premiers résultats
2 min de lecture

Parcoursup : l'inquiétude des élèves après les premiers résultats

À 18 heures pile, les lycéens et étudiants en réorientation ont découvert la réponse de Parcoursup à leurs voeux d'orientation pour l'année prochaine. Des résultats qui ont fait des heureux mais beaucoup de déçus.

Parcoursup : premiers résultats le 15 mai
Parcoursup : premiers résultats le 15 mai
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Clics à la une du 23 mai 2018
02:56
La rédaction numérique de RTL & AFP

Parcoursup a dévoilé ce mardi 22 mai aux 810.000 élèves de Terminale et étudiants les réponses aux vœux qu'ils ont formulés sur la nouvelle plateforme d'orientation. Une interminable attente pour les lycéens pour au final beaucoup de déceptions et d'inquiétudes.
D'abord il fallait réussir à se connecter
: sous l’afflux des connexions, la plateforme a connu des bugs prévisibles. "La plateforme est en train d'ouvrir et de commencer à envoyer les réponses aux candidats", expliquait peu après 18 heures le ministère de l'Enseignement supérieur, qui a mis en place un site annexe pour simplement consulter ses résultats malgré la saturation des serveurs.
Très vite, une avalanche de messages s'est déclenchée sur Twitter traduisant les angoisses des lycéens et étudiants en réorientation qui ont découvert l’enchaînement des "non" auxquels était accolée cette simple phrase : "la commission d’examen des vœux n’a pas retenu votre dossier". 

L'Unef et la Fage veulent recenser "l'ensemble des difficultés"

Colin, redoublant en Terminale S à Vanves (Haut-de-Seine), avait formulé 10 vœux : il est refusé pour deux d'entre eux et "en attente pour les autres". "Je ne suis pas très étonné", réagit-il. "Je vais attendre de voir comment la situation évolue, dans quelques jours". 

Clément, en Terminale ES en banlieue parisienne, est déçu : il a eu deux réponses positives mais pas sur les vœux auxquels il tient le plus. Sur son choix préféré, une licence de sciences politiques à Paris-1, il est 5.000ème sur la liste d'attente (sur 6.500 candidats). "Je savais que mes chances étaient maigres mais je ne m'attendais pas à être si mal classé". 

Les deux principaux syndicats étudiants, la Fage (qui a soutenu la réforme) et l'Unef (qui est contre) ont lancé comme chaque année leur dispositif d'aide aux lycéens : sos-parcoursup.fr pour la Fage et sos-inscription.fr pour l'Unef, qui entend bien ainsi recenser "l'ensemble des difficultés". 

À lire aussi

Sur RTL, Jean-Michel Blanquer avait a assuré ce mardi 22 mai qu'"à la fin chacun doit avoir une place" et que pour les déçus,"les réponses arriveront au fil des jours".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/