1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Olympia : pourquoi le concert d'un chanteur congolais a été annulé
2 min de lecture

Olympia : pourquoi le concert d'un chanteur congolais a été annulé

ÉCLAIRAGE - Héritier Watanabe, un chanteur congolais jugé pro-Kabila par 200 manifestants siégeant devant la salle, ne se produira pas samedi 15 juillet.

Le concert d'un chanteur congolais a été annulé samedi 15 juillet.
Le concert d'un chanteur congolais a été annulé samedi 15 juillet.
Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Olympia : pourquoi le concert d'un Congolais est annulé
01:42
Vincent Serrano & Ludovic Galtier

Le climat est électrique dans le centre de Paris. Environ 200 personnes manifestent depuis le milieu de l'après-midi du 15 juillet près de la salle de l'Olympia. Le quartier est bouclé : le boulevard est bloqué sur 500 mètres, entouré par une vingtaine de fourgons de gendarmerie. Il s'agit-là d'une manifestation interdite liée au concert du chanteur congolais, Héritier Watanabe, prévu ce samedi dans la salle de spectacle. Les manifestants sont des opposants au président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila. Ils considèrent le concert comme un soutien au pouvoir. Face à cette fronde, la préfecture de police a décidé d'annuler l'événement.

Tout commence par des slogans anti-Kabila, puis la situation dégénère. Un véhicule prend feu à 50 mètres de la salle de spectacle. Un immense nuage noir s'en dégage. Les gendarmes doivent utiliser leurs bombes lacrymogènes. Face à eux, l'un des manifestants s'essuie les yeux avec son drapeau congolais. Il en veut, comme tous ces manifestants, au chanteur Héritier Watanabe, qui a chanté pour le président de la République démocratique du Congo lors des campagnes présidentielles 2006 et 2011.

"Ce sont des gens qui sont de connivence avec le pouvoir de Kabila pour pouvoir exterminer le peuple congolais. Il faut arrêter le massacre, les tueries. Nous devons aller aux élections que Kabila est en train de refuser. Lui est le complice, c'est la raison pour laquelle nous manifestons aujourd'hui." Au pouvoir en République démocratique du Congo depuis 2001, Joseph Kabila se maintient à la tête du pays alors que son mandat est arrivé à échéance le 20 décembre 2016 et que la Constitution lui interdit d'en briguer un nouveau.

Un autre artiste congolais annulé à la Cigale en juin

Les manifestants ont ensuite crié victoire, puisque les lumières rouges qui annonçaient le concert d'Héritier Watanabe sur la façade de l'Olympia sont désormais éteintes. L'Olympia souhaitait que la Préfecture de police interdise le concert, "comme elle l'avait fait le 22 juin à la Cigale pour un autre artiste congolais", Fally Ipupa, après des menaces similaires. "Par des tracts, des mails, des messages sur les réseaux sociaux et des menaces téléphoniques quotidiennes, des actions d'une extrême violence avaient été annoncées aux abords et dans la salle de spectacle", ont souligné dans un communiqué en fin de journée les avocats de l'Olympia.

À lire aussi

La préfecture de police a pris sa décision peu avant 18 heures. "Les opposants au régime congolais, mobilisés pour empêcher la tenue d'un concert d'Héritier Watanabe, et tenus à distance de la salle de l'Olympia, se sont livrés, un peu avant 17h00, à des débordements (...) Pour mettre fin à ces débordements inacceptables, le Préfet de police décide d'interdire la tenue du concert", a-t-elle précisé. "Des incidents ont été signalés place de l'Opéra et sur le boulevard de la Madeleine. Trois interpellations ont été réalisées et les investigations se poursuivront pour identifier les auteurs de violences."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/