2 min de lecture Notre-Dame-des-Landes

Notre-Dame-des-Landes : le sourire d'une zadiste après l'abandon du projet

Retour à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes après l'annonce par Édouard Philippe de l'abandon du projet mercredi 17 janvier 2018.

Simon_245 Le Son de l'Image Simon Buisson
>
Le Son de l'Image du 19 janvier 2018 Crédit Image : PHOTO FRANCK TOMPS // MERCREDI 17 JANVIER // NOTRE DAME DES LANDES | Crédit Média : Simon Buisson | Durée : | Date : La page de l'émission
Simon Buisson
Simon Buisson

Soir de fête à La Vache Rit, mercredi 16 janvier. Au lieu-dit Les Domaines, où se trouve le QG des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les zadistes exultent. Quelques heures plus tôt, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé l'abandon du projet. Le soulagement se lit sur tous les visages, lors de la fête organisée par l'ACIPA, la principale association anti-aéroport. Sur plusieurs clichés et vidéos de cette journée historique à la ZAD, une dame âgée crie sa joie.

Sur une des photos publiées dans le journal Le Monde, elle apparaît tout sourire serrant dans ses bras une jeune militante de dos... "On se retrouve là avec cette jeune femme, qui pourrait être assez citadine et cette mamie qui, je le comprends sans la connaître, est un personnage emblématique du lieu", explique l'auteur de la photo, Franck Tomps. La mamie rebelle murmure quelques mots à la jeune femme vêtue de rouge qui porte un bonnet blanc. On devine son sourire derrière ses grosses lunettes. 

Sur sa tête, une coiffe bigouden, entourée d'une affiche "Enracinons l'avenir sur la ZAD". "C'est de la moquerie bonne enfant en vers les gens qui ont voulu construire l'aéroport", explique le photographe. Une atmosphère qui se reflète dans les propos de tous les gens qui connaissent la ZAD de l'intérieur, loin des caricatures.

À lire aussi
Le projet de NDDL abandonné Notre-Dame-des-Landes
NDDL : premières régularisations de projets d'occupants de la ZAD

Notre-Dame-des-Landes ce n'est pas que de la violence

Franck Tomps
Partager la citation

"Notre-Dame-des-Landes ce n'est pas que de la violence - loin de là, poursuit Franck Tomps. C'est un territoire, c'est un laboratoire, ce sont des camarades de lutte. Les gens se sont serrés les coudes et ont été très proches dans cet objectif. C'est la belle partie de cette lutte-là, c'est-à-dire que vous avez des gens qui ont un intérêt commun qui se retrouvent dans des valeurs communes qui dépassent les genres, les âges et aussi les appartenances..."

Mais il faut déjà préparer l'après. La réouverture d'une route traversant Notre-Dame-des-Landes, puis l'évacuation des occupants illégaux réclamée par Édouard Philippe avant le 31 mars. D'ici là, la préfète promet de la concertation et de la médiation avec ces zadistes qui espèrent devenir un jour, simplement, des habitants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Notre-Dame-des-Landes Nantes Aéroport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791572403
Notre-Dame-des-Landes : le sourire d'une zadiste après l'abandon du projet
Notre-Dame-des-Landes : le sourire d'une zadiste après l'abandon du projet
Retour à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes après l'annonce par Édouard Philippe de l'abandon du projet mercredi 17 janvier 2018.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/notre-dame-des-landes-le-sourire-d-une-zadiste-apres-l-abandon-du-projet-7791572403
2018-01-19 20:28:35
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lV-cTMLp322hMFqVRzuaaQ/330v220-2/online/image/2018/0119/7791910675_une-dame-celebre-l-abandon-du-projet-d-aeroport-a-notre-dame-des-landes-le-mercredi-16-janvier-2018.jpeg