2 min de lecture Écologie

Naufrage de l'Erika : retour sur la marée noire qui a secoué la France il y a 20 ans

Le 12 décembre 1999, le pétrolier Erika sombrait au large de la Bretagne. Ce drame environnemental a laissé des traces indélébiles. Depuis, les mentalités ont évolué.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Naufrage de l'Erika : retour sur la marée noire qui a secoué la France il y a 20 ans Crédit Image : MARINE NATIONALE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Charles Deluermoz

Vingt ans après, le bilan fait toujours froid dans le dos. 20.000 tonnes de fioul échappées de la coque du navire, 400 km de côte souillée, près de 200.000 oiseaux mazoutés. Ce drame environnemental a laissé des traces indélébiles et, dans les mémoires du sud de la Bretagne, on se souviendra encore longtemps de ce Noël 1999. Car, sans aucun doute, il a existé un "avant" et un "après Erika", à la fois pour les Français et pour le secteur pétrolier.

Pour les Français, d'abord, car à la simple évocation du nom "Erika", des images nous viennent en tête. Une catastrophe très documentée car, en 1999, les chaines d'information voyaient le jour et internet émergeait. Le mazout s’invitait au réveillon. 

Mais il était aussi question de crise politique quand la ministre de l’Environnement de l’époque, Dominique Voynet, déclarait sur une plage de Vendée "ce n'est pas la catastrophe du siècle." Léger rétropédalage derrière : l’Erika a été une émotion qui ne supportait pas la froideur politique. 

De 25 à 2 marées noires par an

Concernant le transport pétrolier, les règles ont depuis été durcies, avec un nombre de mesures conséquentes comme l’obligation de la double coque pour les pétroliers. Toutefois, si les choses ont changés, c’est grâce à l’influence des assurances et c'est parce que Total, qui avait affrété le navire, a été reconnu coupable. En 2012, l’entreprise a été condamnée à verser 200 millions d’euros aux collectivités locales touchées par la catastrophe.

À lire aussi
L'Indonésie et la prévention des feux de forêts Asie
Indonésie : des pluies artificielles pour prévenir les feux de forêts

Le drame de l’Erika aura ainsi permis d’inscrire le "préjudice écologique" dans le Code civil, reprenant le principe du "pollueur-payeur". Malgré cela, si les naufrages sont moins nombreux, on compte toujours un nombre important d’accidents. En moyenne, deux marées noires surviennent dans le monde chaque année, contre 25 dans les années 1980.

C'est un progrès. Toutefois les dégazages sauvages continuent, comme au large de la Corse, en novembre 2018, ou au Brésil, avec 2.000 km de côte. En Bretagne, depuis la semaine dernière, un cargo chargé d’engrais chimique et coincé à cause du mauvais temps donne des sueurs froides à la sécurité maritime de Saint-Brieuc. L’Erika aura eu le mérite de mettre le monde devant ses responsabilités. C’est le jour pour s’en souvenir. 

Le plus : doit-on appeler saucisse, une saucisse sans viande ?

La France s’interroge toujours. Un steak ou une saucisse vegan, faut-il les appeler ainsi alors qu’ils ne contiennent pas de viande ? Dans ce genre de discussions guerrières entre amis, l’Arkansas, aux États-Unis, souhaitait que ce ne soit pas le cas. Mais l'État vient de perdre au nom de la liberté d’expression. Même s'il ne s'agit pas de viande, un produit végétal pourra avoir un nom carnivore. Un jugement qui pourrait faire jurisprudence dans un pays où les ventes de viande alternative ont bondi de 23 %.

La note : 6/20 pour Ryanair qui donne le mauvais exemple

Tous les lundis, un vol quittant à 6h10 l’aéroport de Barcelone à destination de Santander, dans le nord de l'Espagne, arrive à 7h10 à destination. Or l’aéroport de Santander n’ouvre qu’à 7 h 30. Alors que faire pendant ce temps ? Ryanair a décidé : tourner en rond pendant 20 minutes et éparpiller 1.000 litres de kérosène. La compagnie a indiqué qu’elle ne changerait pas ses horaires, car l’avion part ensuite vers d’autres villes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Pétrole Catastrophe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants