1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Nadine Morano, la dézingueuse dézinguée
4 min de lecture

Nadine Morano, la dézingueuse dézinguée

REPLAY - Nadine Morano a promis de "dézinguer" Nicolas Sarkozy, qui veut lui retirer son investiture aux régionales. Pourtant, c'est elle que la presse n'épargne pas ce jeudi.

Nadine Morano, la dézingueuse dézinguée
05:35
Adeline François

De De Gaulle et son fameux "il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages", à Jean-Luc Mélenchon qualifiant Hollande de "capitaine de pédalo", le langage politique ne peut renoncer à la métaphore s'il veut marquer les esprits écrivent Francis Combes et Patricia Latour dans l'Humanité de ce jeudi 1er octobre dans un article consacré à la figure de style.  
 
Amusant hasard dans la presse où le mot qui reste ce matin est une métaphore. "Dézinguer" :  action d'enlever le zinc d'un métal. Au figuré dit le Larousse : démolir, critiquer, violemment, flinguer. "Je vais le dézinguer" a promis mercredi Nadine Morano à Nicolas Sarkozy, qui veut lui retirer l'investiture Les Républicains en Meurthe-et-Moselle pour les élections régionales après ses propos sur la "race blanche". L'arroseuse arrosée, la dézingueuse est dézinguée dans les journaux ce jeudi matin.

Elle est partout. "Le cas Morano" titre Le Parisien. "Elle a perdu une fois de plus l'occasion de se taire" écrit Jean Marie Montali. "En enfonçant le clou de ses certitudes, Nadine Morano a eu le mérite de clarifier sa relation avec l'extrême droite" peut-on lire dans la Montagne. "FN et Morano, pour un flirt avec toi je ferai n'importe quoi" écrit l'Obs. Philippe Marcacci dans l'Est Républicain  parle de "suicide politique". Dans l'Alsace, Raymond Couraud écrit dans édito : "Aussi encombrante soit-elle, l'élue lorraine pouvait faire revenir au bercail des brebis égarées au FN. Mais à force de frôler le précipice, elle a fini par y tomber et nul n'a envie de lui tendre un parachute". Encore une métaphore.  

Royal, Montebourg, Hollande... tous dézingués

On avait laissé Arnaud Montebourg chez Habitat. On le retrouve chez New Wind une start up conceptrice  d'éolienne domestiques dévoile ce jeudi Les Échos. L'ancien ministre devient le président du conseil de surveillance chargé de trouver des fonds pour développer l'arbre à vent, une éolienne en forme d'arbre dont chaque feuille tourne au vent. Il y en aura deux exemplaires a la COP21. Et ça dézingue dans L'Opinion, Camille Marnac rappellant le passé pas très écolo compatible de l'ex-ministre partisan du nucléaire et défenseur du gaz de schiste. On ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour Edgar Faure qui avait le sens de la métaphore " ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent"

L'ancien ministre de François Hollande, qualifié par Le Point de nouveau Machiavel, n'est pas le seul à être pointé du doigt sur l'écologie. La Une de Valeurs Actuelles dézingue ceux qu'elle appelle "Les Guignols de l'écologie" : Ségolène RoyalNicolas HulotCécile DuflotYann Arthus-Bertrand et Daniel Cohn-Bendit... Manque peut-être sur la photo le prince Albert de Monaco qui pose en famille avec femme et enfant en Une de Paris Match : "L'appel de la terre  du prince Albert, il faut agir pour nos enfants". Sur la photo il est non pas devant un océan mais... devant un aquarium géant. 

Les rugbymen, seuls vrais champions du dézingage

À lire aussi

Des dézingages en règle dont on espère qu'ils n'auront rien à voir avec celui du XV de France contre le Canada ce jeudi soir en Coupe du monde de rugby. L'Équipe réclame du panache. La rencontre sera commentée sur TF1 par Christian Califano, l'ancien pilier du Stade Toulousain aux 72 sélections en équipe de France et aux oreilles boursouflées. Un trophée de guerre explique l'ex-rugbyman dans GQ qui enquête sur ces fameuses oreilles en choux-fleurs encore appelé  en othématome en médecine. Cette déformation définitive n'a aucune conséquence sur la fonction auditive, ce qui explique pourquoi les rugbymen ne font jamais de chirurgie réparatrice.

Un peu de douceur...

Face à toute cette brutalité, un peu de douceurs, surtout si on parle de desserts. Le Parisien publie une enquête Harris interactive qui révèle que les trois desserts préférés des français sont faits de chocolat, la mousse en tête, devant le fondant suivi du tiramisu. Une information qui paraît lors de la Journée mondiale du chocolat.

Un peu plus loin dans le quotidien, une autre douceur ce matin, une douceur bouleversante : la nouvelle chanson de Renaud. Elle sortira dans quelques jours  sur le nouvel album de Grands Corps Malade. On y entend le chanteur sur morceau entier pour la première fois depuis 6 ans. La chanson s'appelle Ta batterie et est dédiée à son fils Malone. 

La rédaction vous recommande

 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/