1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Morgue de Rungis : "Aucune famille ne recevra de facture", assure OGF sur RTL
1 min de lecture

Morgue de Rungis : "Aucune famille ne recevra de facture", assure OGF sur RTL

INVITÉ RTL - Le directeur Marketing et Développement du leader français ​des services funéraires est revenu sur la polémique entourant les frais de cet espace funéraire singulier.

Des policiers devant Rungis le 3 avril 2020
Des policiers devant Rungis le 3 avril 2020
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Coronavirus : Jean Ruellan d'OGF revient sur la polémique de la morgue de Rungis
04:43
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

"OGF ce n'est pas du tout ce qu'on entend depuis 24 heures", a commencé Jean Ruellan, directeur Marketing et Développement du leader français ​des services funéraires. "OGF c'est 6.000 collaborateurs qui se lèvent tous les matins pour faire un métier dur (...) On est un peu le bout de la chaîne de soin et souvent nous représentons les professions que nous ne voulons pas voir. Notre profession n'a d'ailleurs pas été considérée comme prioritaire pour avoir accès aux équipements de protection".

L'opérateur funéraire, en charge de la gestion de l'accueil des cercueils à Rungis et visé par une polémique sur les tarifs pratiqués, a annoncé ce vendredi 10 avril "qu'il prendra à sa charge tous les frais". "Personne ne veut voir un proche partir à Rungis, a concédé Jean Ruellan sur RTL. Mais tous les funérariums sont saturés et c'est apparu comme la meilleure solution pour accueillir les défunts dans des conditions dignes". 

"Oui, on a engagé des frais, on a mobilisé énormément de personnels. 30 personnes qui se relaient. (...) On n'a pas du tout compris cette polémique. Comme tous les funérariums, quand on admet un défunt, il y a des frais, rappelle Jean Ruellan. Des frais bien plus élevés que ceux qui étaient perçus à Rungis. On n'a pas du tout compris cette polémique et pour y mettre fin, OGF assumera seule les frais. Aucune famille, aucun entrepreneur de pompes funèbres ni même l'État ne recevront de facture".

Christophe Castaner s'était indigné publiquement de la situation mais, d'après Jean Ruellan, le ministre de l'Intérieur n'est jamais entré en contact avec OGF sur cette affaire. La décision de la gratuité n'appartient qu'à son entreprise "et son président", a précisé le directeur marketing. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/