1 min de lecture Cancer

"Mon cancer du sein" : un réseau Internet pour communiquer sans tabou avec d'autres patients

REPLAY - INFO RTL - Selon un baromètre ViaVoice pour l'Institut Curie, 86% des personnes atteintes d'un cancer souhaitent communiquer avec d'autres patients.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
"Mon cancer du sein" : un réseau Internet pour communiquer sans tabou avec d'autres patients Crédit Image : AFP / PHILIPPE HUGUEN | Crédit Média : Odile Pouget | Durée : | Date : La page de l'émission
Odile Pouget Journaliste RTL

Faut-il parler de son cancer avec d'autres personnes malades ? Pour les patients, il ne s'agit pas seulement de vaincre le mal mais surtout de vaincre la solitude. Le baromètre ViaVoice pour l'Institut Curie, dévoilé par RTL, prouve bien cette tendance, alors que 86% des malades souhaitent échanger avec d'autres sur leurs traitements, leurs angoisses.

Pour répondre aux attentes de chacun, un nouveau réseau a vu le jour : "Mon cancer du sein". Une initiative, saluée notamment dans les zones rurales où ce sentiment est décuplé, développée en 2014 sur Internet par une ancienne malade. Aux premiers temps de la maladie, Josiane (50 ans), pourtant très entourée par sa famille, se heurte à une muraille de solitude. "Je partais de chez moi, j'allais en milieu hospitalier, je rentrais. Je ne faisais rien d'autre. C'était l'isolement total. Quand on rentre en période de chimio, cela fait peur, c'est des moments terribles et on recherche des soutiens de tous les bords", détaille-t-elle. 

Un soutien que cette préparatrice en pharmacie ne trouve pas dans son village. L'hôpital est à 200 kilomètres et aucune association de patients à la ronde ne répond à ses attentes. Mais Josiane trouve son salut grâce au réseau "Mon cancer du sein" qui permet de témoigner sous pseudonyme et sans tabou. "Quand on se dit qu'on est complètement à plat, il y a quelqu'un derrière un autre écran qui va nous dire j'ai eu la même chose que toi, tu fais ci, tu fais ça et demain ça ira mieux. Ce n'est pas grand-chose mais c'est essentiel, ça rebooste", explique-t-elle. Un réseau qui compte aujourd'hui plus de 1.000 membres dont une grande majorité vit à la campagne

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer Santé Maladie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants