3 min de lecture Légion d'honneur

Légion d'honneur : Mohammed ben Nayef aurait été décoré à sa demande

REPLAY - Le quai d'Orsay a préconisé de communiquer sur la lutte que mène le prince héritier contre Daesh.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
1103_Pod RVP Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

C'est l'histoire vraie d'une affaire qui scandalise une bonne partie des Français depuis le début de la semaine. L'histoire vraie de la Légion d'honneur remise il y a tout juste une semaine au prince héritier d'Arabie saoudite. Une histoire qu'on aurait pu lire sur Wikileaks mais qui est fait révélée par le mensuel féminin Causette sur son site internet. Le magazine s'est procuré les messages électroniques dans lesquels les représentants de la diplomatie française débattent et valident le principe de la remise de la Légion d'honneur à Mohammed ben Nayef et ça vaut son pesant de pétrole. 

On y apprend que contrairement à la version officielle, c'est le prince saoudien qui, soucieux de renforcer sa stature internationale, a lui-même demandé la petite rosette. "Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir à un futur roi saoudien" ironise Causette qui reproduit donc l'intégralité des mails tous envoyés en TTU, (très très urgent). Premier échange le 2 mars à 7h du matin, l’ambassadeur de France en Arabie saoudite écrit au cabinet de François Hollande : "Certes, le royaume n’a pas bonne presse, mais je crains que l’amélioration de son image prenne du temps..." dit l'ambassadeur. "Il y a des chances, en effet ! Vu le traitement réservé aux femmes, aux opposants, aux journalistes, aux blogueurs, les décapitations, tortures et autres joyeusetés…" répond le cabinet élyséen.

Intervient alors un directeur de cabinet de Jean-Marc Ayrault au quai d'Orsay, il indique la technique : "Il faut que ce soit discret vis-à-vis des médias mais sans dissimulation, si on nous interroge on répondra lutte contre Daesh et partenariat économique et stratégique. Rajoutons, pour faire bonne mesure, des éléments de droits de l'homme dans les éléments de langage bien sûr." Six heures plus tard, réponse positive du cabinet de François Hollande, "On fait - c’est le moment je suppose d’acheter des actions MBN..." MBN sont les initiales du prince héritier. Il sera discrètement décoré deux jours plus tard, le 4 mars.

La vraie vie des Syriens

À lire aussi
Christophe Castaner était présent à la céremonie en hommage au pilote mort à bord d'un bombardier d'eau Gard
Les infos de 12h30 - Castaner rend hommage à Franck Chesneau, mort en "héros"

Formidable numéro proposé vendredi 11 mars par le journal Tahrir. C'est ainsi que Libération s'est rebaptisé, pour ce numéro entièrement écrit par des Syriens, cinq ans après le début du conflit qui ravage leur pays. Deux reportages à lire absolument, l'un avec Rasha, une des rares médecins qui exerce encore à Idlib dans le nord-ouest de la Syrie. 

Et puis il y a le reportage de Mustapha Mohamad journaliste syrien à Alep. Une plongée dans l'intolérable quotidien des femmes et des enfants qui sont restés dans la plus grande ville syrienne, alors que les maris sont partis travailler en Turquie. C'est le cas de Suha, une maman de 39 ans avec 4 enfants qui frémissent à chaque survk d'un chasseur russe franchissant le mur du son. 

Chaque matin elle va au puits avec des jerricanes pour avoir de l'eau, celle du robinet est coupée depuis 3 mois, "on fait attention à chaque litre, nos mains sont usées par les lessives, dit Suha avant d'éclater de rire. Je dis ça comme si on pouvait utiliser des machines alors qu'on n'a même pas d'électricité." Elle achète pour 3 euros 50 un ampère qui lui permet d'avoir de la lumière 7h par jour pendant une semaine, pour que ses enfants travaillent leur leçon. Elle a renoncé à les envoyer à l'école, même en sous-sol, trop dangereux. Ici on préfère garder un enfant vivant et ignorant plutôt que mort et éduqué. 

La loi Travail

Y a -t-il une vérité ? Y en a -t-il plusieurs? Le journal L'Opinion s'intéresse à l'autre guerre fratricide engendrée par cette loi Travail, la guerre entre économistes qui se livrent une bataille d'idées par tribunes interposées. D'un côté le prix Nobel Jean Tirol qui affirme dans Le Monde que le projet de loi est une avancée pour les plus fragiles. 

De l'autre Thomas Piketty qui réplique dans le même journal que la loi Travail ne réduira pas le chômage. Qui a tort qui a raison? En tout cas dans les deux camps, les chiffres cités sont factuellement exacts. La ligne de fracture se situe donc ailleurs, dans le timing économique. Entre ceux qui pensent que c'est le bon moment d'assouplir le marché du travail en facilitant les motifs de licenciement, et ceux qui jugent au contraire que c'est dangereux. 

Un expert interrogé par L'Opinon y voit aussi une deuxième grille de lecture. D'un côté ceux qui pensent qu'ont peut faire confiance aux chefs d'entreprises et à la démocratie interne et ceux qui estiment que seule la loi permettra de protéger les salariés. La loi se situe en fait dans le sillage d'une philosophie politique qui considère les travailleurs comme des adultes capables de s'organiser collectivement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Légion d'honneur Arabie Saoudite Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782318383
Légion d'honneur : Mohammed ben Nayef aurait été décoré à sa demande
Légion d'honneur : Mohammed ben Nayef aurait été décoré à sa demande
REPLAY - Le quai d'Orsay a préconisé de communiquer sur la lutte que mène le prince héritier contre Daesh.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/mohammed-ben-nayef-aurait-ete-decore-a-sa-demande-7782318383
2016-03-11 10:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vwFiH1y4SNc5sGhM_PMM6A/330v220-2/online/image/2016/0306/7782224367_le-president-hollande-a-remis-la-legion-d-honneur-a-un-ministre-saoudien.jpg