1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. DOCUMENT RTL - Marseille : "Cela ne se passe pas comme dans le film", décrypte un policier de la BAC Nord
1 min de lecture

DOCUMENT RTL - Marseille : "Cela ne se passe pas comme dans le film", décrypte un policier de la BAC Nord

Décrié par la critique et plébiscité par le public, le film "BAC Nord" librement inspiré d’une affaire judiciaire réelle avait été exploité par les syndicats policiers et les personnalités politiques. Un membre de la BAC Nord de Marseille s’exprime pour la première fois à son propos.

Les acteurs du film "BAC Nord" Gilles Lellouche, Karim Leklou et François Civil.
Les acteurs du film "BAC Nord" Gilles Lellouche, Karim Leklou et François Civil.
Crédit : Jérôme Macé/Chifoumi Production
Un policier de la BAC Nord de Marseille raconte son quotidien sur RTL : "J'ai failli y passer"
00:08:03
Hugo Amelin - édité par Théo Putavy

Bien sûr, "Tommy" (son prénom a été modifié) a payé son ticket dès les premiers jours pour aller voir le film qui porte le nom de sa brigade, BAC Nord. "La plupart de mes collègues en ont pensé du bien. On aime beaucoup les acteurs. C’était réaliste sur pas mal de points", a-t-il confié sur RTL. 

La fiction au million d'entrées, sortie en août 2021, dépeint le quotidien de membres de cette brigade dont l'histoire a été rendue célèbre par une affaire judiciaire. "Sur une intervention récente, on nous a balancé des caddies de supermarchés dessus. 6 ou 7 caddies empilés envoyés de face par deux guetteurs contre notre voiture, ça nous a fait exploser un pneu et endommagé la carrosserie. Mais contrairement au film, notre hiérarchie ne nous reproche jamais de revenir avec du matériel abîmé", a rapporté "Tommy". 

Il a également expliqué que les relations entre un policier et son "indic" se sont normalisées depuis 10 ans, avec la création d’un fichier national des "sources" policières et une rétribution par virement bancaire. Plus besoin de "taper" dans les saisies de drogue pour payer son "indic". C’est justement ce qui est reproché à 12 anciens agents de la BAC Nord qui seront jugés en appel au mois de septembre par le tribunal correctionnel. 


"Et puis autre différence avec le film : aucun délinquant ne nous dit 'tu sors de la cité' ou 'tu n’y mets pas les pieds', c’est hors de question. Nous, on rentre dans toutes les cités, même la Kasté (la Castellane ndlr) même si parfois ça part en vrille, on y va. Il n’y a personne qui nous dit de faire marche arrière, parce qu’on reste la BAC Nord", conclut Tommy. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.