1 min de lecture Société

Marlène Schiappa a commandé une étude sur la pratique de l'excision en France

"Nous commandons aujourd'hui une étude à deux chercheuses (...) qui vont travailler sur la question de l'excision", a annoncé la secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes jeudi 6 février.

Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes
Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes Crédit : TRISTAN REYNAUD/SIPA
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Jeudi 6 février marquait la journée internationale de lutte conte les mutilations sexuelles féminines. À cette occasion, Marlène Schiappa a annoncé avoir commandé à deux chercheuses un rapport sur la question de l'excision en France. "En France, on a beaucoup de mal à obtenir des chiffres très clairs", a-t-elle justifié sur Europe 1.

Les deux chercheuses, Marie Lesclingand et Armelle Andro travaillent respectivement à l'université de Nice et de Paris I et sont spécialistes des thèmes de la santé et de la sexualité. Une partie de leurs travaux de recherche traitent spécifiquement des mutilations sexuelles féminines, et en particulier de l'excision, pratique qui consiste en l'ablation du clitoris et parfois des petites lèvres du sexe féminin.

L'excision, interdite en France, peut avoir des conséquences graves sur la santé sexuelle des femmes. C'est pour cette raison que Marlène Schiappa, qui avait déjà lancé un plan d'action national contre cette pratique en 2019, souhaite pouvoir "quantifier ce phénomène", comme elle l'a expliqué sur Europe 1. Les femmes ayant subi cette mutilation sont sujettes à des traumatismes, physiques ou psychologiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Féminisme Marlène Schiappa
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants