2 min de lecture La France insoumise

Manifestation du 26 mai : Mélenchon appelle à un "front populaire dont le peuple a besoin"

Depuis Marseille où il défile ce samedi 26 mai, Jean-Luc Mélenchon a appelé les manifestants à former un "front populaire" pour envisager une "ère du partage, du renouveau, d'une autre société" face à la politique actuelle.

Jean-Luc Mélenchon lors de la manifestation du 26 mai 2018 à Marseille
Jean-Luc Mélenchon lors de la manifestation du 26 mai 2018 à Marseille Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

C'est un peu son jour, celui de la "convergence des luttes" et de l'opposition frontale à la politique du gouvernement. Après avoir défilé pour la "Fête à Macron" le 5 mai, Jean-Luc Mélenchon a intégré les rangs de la "marée populaire" de Marseille - tandis que des défilés sont lancés ce samedi 26 mai dans plusieurs villes de France pour clamer son hostilité envers la politique gouvernementale. "Formez ce front populaire dont le peuple a besoin", a lancé le patron de la France insoumise aux participants de la cité phocéenne.

"Les Marseillais, les premiers, vous ont ouvert le chemin du rassemblement des partis, des syndicats, des associations du peuple tout entier !", a déclamé le chef de file des Insoumis, retrouvant ses accents de tribun, juché sur une caisse de bois, au milieu de milliers de partisans. "Formez ce Front populaire (...) pour que l'on commence l'ère du partage, du renouveau, d'une autre société", a-t-il poursuivi, avant que le cortège ne s'élance du Vieux-Port.

Mélenchon dit "assez" aux inégalités

"Ne comptez que sur vous, il n'y aura pas de sauveur suprême", a ajouté le député de Marseille, soulignant que ces marches n'étaient "la propriété d'aucune organisation" et d'aucun de leurs dirigeants, mais témoignant sa "reconnaissance" aux syndicats et à la CGT en particulier, qui "la première a appelé au rassemblement".

À lire aussi
Le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 2 juillet 2018 à Madrid polémique
Congrès de Versailles : "Le boycott de la France insoumise est cosmétique"

"Il faut que la tête dure de Monsieur Emmanuel Macron entende ce message du peuple populaire, comme on dit", a déclamé Jean-Luc Mélenchon, rappelant les luttes des personnels hospitaliers et des étudiants ou encore la question des moyens policiers face aux trafics à Marseille. "Vous nous répondez qu'il n'y a pas d'argent ? Ecoutez le peuple qui crie, et qui vous dit nous ne vous croyons pas parce que vous nous mentez !", a-t-il ajouté.

"Le pays est riche, le pays doit partager. Il est assez que ce soit les mêmes qui aient toujours tout (...) Au nom des pauvres, des humiliés, des sans-toit, des mineurs abandonnés, nous vous disons 'Assez !' Nous voulons partager, nous voulons travailler, nous voulons enrichir la vie de chacun", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Manifestations Jean-Luc Mélenchon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793542015
Manifestation du 26 mai : Mélenchon appelle à un "front populaire dont le peuple a besoin"
Manifestation du 26 mai : Mélenchon appelle à un "front populaire dont le peuple a besoin"
Depuis Marseille où il défile ce samedi 26 mai, Jean-Luc Mélenchon a appelé les manifestants à former un "front populaire" pour envisager une "ère du partage, du renouveau, d'une autre société" face à la politique actuelle.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/manifestation-du-26-mai-melenchon-appelle-a-un-front-populaire-dont-le-peuple-a-besoin-7793542015
2018-05-26 16:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CSIZV2CC59uhOkMKhji7aQ/330v220-2/online/image/2018/0526/7793543290_jean-luc-melenchon-lors-de-la-manifestation-du-26-mai-2018-a-marseille.jpg