1 min de lecture Violence à l'école

Maltraitance à l'école : "être ferme et bienveillant, c'est possible"

Éric de Barbieux, président de l'Observatoire européen des violences à l'école, tient à rassurer quant aux châtiments corporels, "en baisse partout dans le monde".

Micro RTL générique 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Maltraitance à l'école : "être ferme et bienveillant, c'est possible" Crédit Image : BORIS HORVAT / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Doit-on avoir peur de confier ses enfants à l'école ? Les Français sont de nouveau confrontés à une affaire de maltraitance en milieu scolaire. Une enquête est en cours, mais deux enseignantes auraient martyrisé, pendant des mois, des enfants tout jeunes. "C'est un phénomène de plus en plus exceptionnel", rassure Éric de Barbieux, président de l'Observatoire européen des violences à l'école et auteur de L'École face à la violence. Toutefois, des mesures simples pourraient permettre de lutter, selon lui, contre ce "phénomène exceptionnel". "On ne parle pas de discipline positive, comment être ferme et bienveillant. Or, c'est possible", affirme-t-il.

Celui-ci explique qu'en 1987, "19,9% des enseignants d'école élémentaire déclaraient avoir pratiqué la fessée" et "95% des élèves de CP déclaraient avoir été témoins de gifles ou de fessées". Désormais, les choses semblent avoir évolué dans le bon sens. "Je viens de faire une très grande enquête auprès de 12.000 élèves dans des sites de l'éducation prioritaire. On se rend compte que c'est 0,6% des élèves qui déclarent avoir été frappés par un adulte". "Le châtiment corporel est en forte baisse partout dans le monde", constate Éric de Barbieux. Toutefois, il existe une grande différence entre la fessée et le martyr. 

"Le premier piège serait de banaliser, dire que c'est ordinaire, normal. Le second piège serait de dire que tous les enseignants sont des sadiques (...). Plus de 90% des élèves dans toutes les enquêtes que j'ai pu faire - j'ai interrogé 150.000 élèves - disent qu'ils ont de très bonnes relations avec leurs enseignants", affirme Éric de Barbieux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violence à l'école École Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785603582
Maltraitance à l'école : "être ferme et bienveillant, c'est possible"
Maltraitance à l'école : "être ferme et bienveillant, c'est possible"
Éric de Barbieux, président de l'Observatoire européen des violences à l'école, tient à rassurer quant aux châtiments corporels, "en baisse partout dans le monde".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/maltraitance-a-l-ecole-etre-ferme-et-bienveillant-c-est-possible-7785603582
2016-11-05 10:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Nyf4I-hyWH6WzRInC1kvZw/330v220-2/online/image/2016/1011/7785234046_une-ecole-maternelle-illustration.jpg