1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mailly "pas choqué" par la pratique des ordonnances, s'il est "d'accord avec le contenu"
2 min de lecture

Mailly "pas choqué" par la pratique des ordonnances, s'il est "d'accord avec le contenu"

REPLAY - INVITÉ RTL - Le secrétaire général de Force Ouvrière est revenu sur les dossiers brûlants qui attendent le nouveau gouvernement.

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière
Crédit : RTL
Mailly "pas choqué" par la pratique des ordonnances, s'il est "d'accord avec le contenu"
00:07:57
Mailly "pas choqué" par la pratique des ordonnances, s'il est "d'accord avec le contenu"
00:08:01
Yves Calvi & Léa Stassinet

À peine nommé à Bercy, Bruno Le Maire fait face au dossier de l'équipementier automobile GM&S. La deuxième entreprise privée de la Creuse est en effet en redressement judiciaire depuis le début du mois de décembre dernier, et pour le moment, aucune offre de reprise n'a été recensée. Les 277 salariés du sous-traitant installé à La Souterraine parlent cependant de sursis, grâce au coup de pouce obtenu par le nouveau ministre de l'Économie : PSA et Renault ont garanti un accroissement de leurs commandes, ce qui permettrait au groupe d'atteindre les 25 millions d'euros de chiffre d'affaires et d'éviter la liquidation. Il faut rappeler que les deux constructeurs automobiles pèsent à eux deux 90% des revenus de GM&S. 

"Ça fait partie du travail d'un gouvernement d'intervenir auprès des constructeurs pour qu'ils aident une entreprise sous-traitante à continuer à exister", a souligné Jean-Claude Mailly, secrétaire général du syndicat Force ouvrière. "On est sur la bonne voie mais ce n'est pas définitivement réglé", nuance-t-il. C'est un dossier qui traîne depuis des années". 

Une "ambiguïté volontaire" sur la réforme du code du travail

Jean-Claude Mailly, qui rencontrera Emmanuel Macron mardi 23 mai, compte bien lui poser des questions sur "sa conception du dialogue social, de la négociation collective", afin de voir si "tous les niveaux sont respectés". Il souhaite aussi aborder la réforme du code du travail, qui, selon Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, devra être opérationnelle dès la rentrée prochaine. "Pour le moment, il y a une ambiguïté volontaire", estime le secrétaire général de FO, mais ce rendez-vous est "l'occasion de savoir ce que le gouvernement envisage concrètement concernant cette réforme". 

À la question de savoir s'il est choqué par la pratique des ordonnances, Jean-Claude Mailly répond simplement : "Si je suis d'accord avec le contenu non. La sécurité sociale a été créée par des ordonnances, tout comme la cinquième semaine", rappelle-t-il. "Le tout est de savoir si le gouvernement va faire une vraie concertation", poursuit Jean-Claude Mailly. Celui qui a déjà vécu deux débuts de quinquennats, avec Nicolas Sarkozy et François Hollande, affirme aborder celui d'Emmanuel Macron sans naïveté, "parce qu'il y a une conception qui est sur le fond économique libérale", mais il n'est pas pour autant "suspicieux". "On laisse une chance. On a nos positions, s'ils veulent bouger tant mieux, sinon il y aura problème", prévient-il. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.