2 min de lecture Yvelines

Magnanville : dès 2011, Larossi Abballa voulait faire "la chasse aux infidèles"

L'auteur du double meurtre du couple de fonctionnaires de police à Magnanville, dans les Yvelines, avait été mis en examen dès 2011 dans le cadre d'une enquête sur une filière d'acheminement de combattants islamistes vers les zones tribales afghano-pakistanaises.

Larossi Abballa, sur une photo tirée de son profil Facebook
Larossi Abballa, sur une photo tirée de son profil Facebook Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Septembre 2013, Larossi Abballa témoigne à la barre du tribunal correctionnel de Paris. À 22 ans, il est jugé pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme" dans le cadre d'une enquête sur une filière d'acheminement de combattants islamistes vers les zones tribales afghano-pakistanaises. Le Monde s'intéresse à ce moment précis où le jeune homme n'est pas encore connu du grand public comme étant le meurtrier d'un couple de fonctionnaires de police à Magnanville dans les Yvelines. Quelques instants après la tuerie, il a revendiqué l'acte sur les réseaux sociaux et son appartenance à Daesh.


On découvre ainsi un homme éloigné de l'islam, quelques semaines avant son interpellation. "Internet a programmé ma radicalisation (…) On ne parlait que de ça, du jihad. C'est comme quelqu'un qui vivrait 24 heures sur 24 avec des braqueurs. Automatiquement, il va braquer !" Le terroriste présumé avait été mis en examen en 2011. "Des échanges de courriels entre Larossi Abballa et ses camarades témoignent de son impatience à rejoindre la frontière afghano-pakistanaise. Quand, en janvier 2011, l'un d'eux lui demande si ses parents sont d'accord, il répond : "Qu'ils le soient ou pas, ce ne sont pas mes histoires, je veux combattre pour Allah'".

Ensuite, il va écrire à un ami "qu'il faut commencer le taf" et précisera par la suite qu'il faut faire un "nettoyage de kouffar [infidèles], rapporte Le Monde. L’autre homme lui suggère de faire sauter Charlie Hebdo…. Et Larossi Abballa de lancer : 'On va pas attendre d’être tous allés chez les frères [au Pakistan] et revenir chacun notre tour pour commencer'. Il insiste, deux semaines après : 'Ne t’étonne pas si je quitte la Jama’a [communauté] et que je vais à la chasse aux kouffar'. Il assure pouvoir 'se dégoter des armes'". Il niera tout une fois en garde à vue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yvelines Attentats Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783694543
Magnanville : dès 2011, Larossi Abballa voulait faire "la chasse aux infidèles"
Magnanville : dès 2011, Larossi Abballa voulait faire "la chasse aux infidèles"
L'auteur du double meurtre du couple de fonctionnaires de police à Magnanville, dans les Yvelines, avait été mis en examen dès 2011 dans le cadre d'une enquête sur une filière d'acheminement de combattants islamistes vers les zones tribales afghano-pakistanaises.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/magnanville-des-2011-larossi-abballa-voulait-faire-la-chasse-aux-infideles-7783694543
2016-06-15 18:48:55
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NDy5m2gFUY8yJ5lOTqtkng/330v220-2/online/image/2016/0614/7783677140_larossi-abballa-sur-une-photo-tiree-de-son-profil-facebook.jpg