2 min de lecture Présidentielle 2017

Macron président : une large victoire et de lourdes responsabilités pour le futur président

REPLAY - Le huitième président de la République a été en grande partie par un électorat qui ne le soutiendra pas.

Isabelle Choquet La Revue de Presse Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Macron président : une large victoire et de lourdes responsabilités pour le futur président Crédit Image : Francois Mori/AP/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
et La rédaction numérique de RTL

Il y a quelques jours, dans le huis clos de son bureau, Emmanuel Macron s'exclamait devant quelques proches "Quelle histoire !", en reprenant les mots de François Mitterrand. L'anecdote est rapportée ce matin par Le Parisien - Aujourd'hui en France et elle résume la tonalité de la presse du jour. Il fait nuit, il fait froid, et ce printemps qui n'arrive toujours pas. Mais sur la place du carrousel du Louvre souffle ce dimanche soir "une douce euphorie", écrit Le Monde de cet après-midi.

"Il l'a fait" s'exclame La Provence, "la victoire en marchant" titre Le Figaro, "la France qui ose" en une des Échos, "la révolution Macron" titre L'Opinion, "l'exploit Macron" pour Le Midi Libre, "39 ans et  président" en une du Parisien - Aujourd'hui en France. Libération fait une double une, avec d'un coté Macron "Bien joué" et de l'autre Le Pen "Bien fait".

Des raisons d'y croire ?

"Le kid" titre même L'Express en couverture de son édition spéciale avec l'édito de Guillaume Dubois : "Au fil du temps se glissent dans une vie ces instants subtils où l'on touche du doigt les années qui passent, la première déclaration d'impôts, le crédit immobilier, qui vous endette pour 15 ans, la première fois qu'une jeune fille vous appelle Monsieur, l'ainé qui passe le bac. Et puis le jour ou l'on met dans l'enveloppe un bulletin de vote au nom d'un candidat bien plus jeune que soi. Voici que les Français viennent d'élire le plus jeune président de leur vieille histoire, c'est donc bien qu'il s'est passé dimanche quelque chose d'exceptionnel, littéralement, quelle histoire ! Et quelle chance, car de l'exceptionnel, la France en a sacrément besoin."

"La France sourit, il y a longtemps que l'on n'avait pas accolé ces deux mots", souligne Cécile Cornudet dans Les Échos. Avec Emmanuel Macron, la France grondeuse a conjuré la fatalité populiste qui semblait gagner le monde occidental. "Macron, ou l'anti-Trump", se félicite Cécile Cornudet dans les Échos.

"Une victoire large et fragile"

À lire aussi
présidentielle 2017
Juppé sur RTL : "Peut-être n'avais-je pas l'ambition présidentielle chevillée au corps"

"Dans l'ultime bataille, la République l'emporte. Elle vient de signifier aux xénophobes - même s'ils restent forts, menaçants, actifs - qu'elle ne voulait pas d'eux", écrit Laurent Joffrin, le directeur de Libération, qui souligne qu'Emmanuel Macron a maintenant une dette envers le peuple. Oui, un jeune premier est  premier en France. La chance l'a servi plus que personne. Mais, c'est aussi un calcul suprême que de saisir sa chance. Macron l'a fait, cette chance ne devra pas le quitter. "Déconne pas Manu", ironise a sa une le gratuit 20 minutes.

Car, "ne nous y trompons pas", écrit Alexis Brézet dans Le Figaro, "la France de Macron, cette France positive, dynamique, réformatrice, ouverte à l'Europe ne représente qu'un quart des Français. Deux autres quarts  sont radicalement hostiles aux valeurs qu'elle incarne." "Une victoire large et fragile", titre en une La Croix. "Il n'y aura pas d'état de grâce" prévient aussi L'Humanité qui assure à sa une qu'un "nouveau combat commence" contre un président élu "sans adhésion".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants