2 min de lecture Lyon

Lyon : un bar fait polémique pour son "esprit colonial, un esprit à la cool"

Un bar à cocktails dans le 6e arrondissement lyonnais est accusé de faire l'apologie du colonialisme et de l'esclavagisme. Les gérants évoquent un malentendu.

Cocktails (illustration)
Cocktails (illustration) Crédit : Astrid Stawiarz / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Ambre Deharo
Ambre Deharo

La Première Plantation se veut un expert du rhum et des cocktails innovants à base de rhum. Mais depuis plusieurs jours, ce bar du 6e arrondissement de Lyon, au "style jungle", fait polémique sur les réseaux sociaux notamment, après la publication d'un article du Petit Bulletin. Les gérants de la Première Plantation sont accusés de faire l'apologie du colonialisme français et de l'esclavagisme.

En cause, les propos tenus à la journaliste du Petit Bulletin. "Mon nom, La Première Plantation, est une référence aux plantations de canne à sucre (le rhum en est issu) dans les colonies françaises", a expliqué l'un des gérants. "Je cherche à retranscrire l'esprit colonial, un esprit à la cool, une époque où l'on savait recevoir", a-t-il ajouté. Une phrase qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux après la publication de l'article. D'autant que la suite s'est avéré tout aussi surprenante. La journaliste soulevant la question d'une période colonialiste qui a exploité des milliers d'esclaves, son interlocuteur lui a alors répondu : "Ah, on a mis quelques photos dans les toilettes". 

Déboussolés par l'ampleur de la polémique

Une pétition a été lancée jeudi par le "collectif des Raciné.e.s" afin de dénoncer ce qu'il considère ni plus ni moins comme une "apologique de l'esclavagisme". Cette pétition, et ce tollé, les gérants de La Première Plantation s'en seraient bien passés, disent-ils. Dans un message sur Facebook, les deux jeunes gérants évoquent un "quiproquo manifeste". "Notre établissement n'a jamais eu la volonté de faire une quelconque apologie de la période colonialiste, période que nous condamnons", affirment-ils. Outre la référence aux plantations de canne à sucre, le nom de l'établissement, ajoutent-ils, fait référence au fait que pour eux "cette ouverture est une première pour nous, une première plante". 

À lire aussi
Vénissieux, au sud de Lyon accident
Accident grave près de Lyon : la cinquième victime âgée de 19 ans est morte

Le Petit Bulletin a lui-même publié la réponse des gérants, ainsi qu'un nouvel article, jeudi, dans lequel le rédacteur en chef de la publication  reconnaît que l'affaire relevait davantage d'une maladresse de communication de la part des deux gérants. "Dépassés par la maladresse de leur propos, ils ne méritent certainement pas la violence du traitement qui leur est infligé aujourd’hui", écrit ainsi le rédacteur en chef du Petit Bulletin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lyon Société Esclavage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790099960
Lyon : un bar fait polémique pour son "esprit colonial, un esprit à la cool"
Lyon : un bar fait polémique pour son "esprit colonial, un esprit à la cool"
Un bar à cocktails dans le 6e arrondissement lyonnais est accusé de faire l'apologie du colonialisme et de l'esclavagisme. Les gérants évoquent un malentendu.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/lyon-un-bar-fait-polemique-pour-son-esprit-colonial-un-esprit-a-la-cool-7790099960
2017-09-15 05:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OEd1vsh7ADY_AvojrsKunw/330v220-2/online/image/2017/0915/7790099982_cocktails-illustration.jpg