2 min de lecture Société

Loiret : le maire de Sainte-Geneviève-des-Bois interdit aux habitants de tomber malade

VU DANS LA PRESSE - Le maire de Sainte-Geneviève-des-Bois a rédigé un arrêté interdisant aux habitants de tomber malades. Il tente d'alerter les pouvoirs publics sur la pénurie de médecins dans sa commune.

Les médecins vont bientôt bénéficier d'assistants médicaux pour les aider dans leurs démarches
Les médecins vont bientôt bénéficier d'assistants médicaux pour les aider dans leurs démarches Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Sarah Duhieu
Sarah Duhieu

Tâchez d'éviter les virus si vous habitez dans cette commune. Le maire de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans le Loiret, a pris le lundi 1e avril un arrêté interdisant aux administrés de tomber malade. Loin du simple poisson d'avril, cet acte dénonce un problème bien sérieux : la pénurie de médecins.

D'après André Jean, maire de cette petite commune de 1.100 habitants, un seul médecin exerce encore dans le secteur, contre 8 il y a 6 ans. La situation sera encore pire d'ici un ou deux ans, lorsque le praticien partira à la retraite. La commune n'a trouvé personne pour prendre sa place, rapporte France 3 Centre Val de Loire.

"Quand je me fais arrêter dans la rue par des administrés, on me demande sans arrêt : "monsieur le maire, qu’est-ce que vous faites pour ce problème de docteur ?" Et je ne sais pas quoi répondre", déplore le André Jean, cité par France 3. Impuissant, l'élu a décidé de placarder cet arrêté humoristique sur la porte de la mairie.

"Vu l'article L2212/1 du Code général des collectivités territoriales, relatif aux pouvoirs de police du maire.
Vu la difficulté d'obtenir un rendez-vous chez un médecin.
Considérant la pénurie de médecins.
Arrête:
Article 1: il est interdit aux Génovéfains de tomber malade.
Article 2: Ampliation du présent arrêté sera notifié à:
  - Monsieur le sous-préfet
  - Messieurs les sénateurs du Loiret
  - Mesdames et messieurs les députés du Loiret
  - ARS."


 Il espère ainsi alerter le sous-préfet, les députés ou les sénateurs.

Une stratégie qui a déjà fonctionné

Cette idée n'est pas nouvelle. En novembre 2018, Marc Ducom, maire de la commune d'Ychoux, dans les Landes, avait déjà interdit de tomber malade pour alerter sur sa difficulté à remplacer deux médecins prochainement retraités. La stratégie avait payé. "Ça avait beaucoup été relayé dans les médias, c'est ce qui a le plus marché", confirme-t-il à RTL.fr. "Trois médecins se sont proposés, ils devraient s'installer d'ici la fin de l'année."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Médecins Loiret
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants