2 min de lecture Société

VIDÉO - Landes : interdiction formelle d'être malade à Ychoux

Le maire de cette commune des Landes tente avec humour d'alerter les pouvoirs publics sur un problème préoccupant : la pénurie de médecins. D'ici l'an prochain, il n'y aura plus de généralistes à moins de 25 km d'Ychoux.

>
Landes : interdiction formelle d'être malade à Ychoux Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : M6/Christophe Huet/Pierre Corrieu | Date :
Thomas Pierre
Thomas Pierre et La rédaction de M6

Interdire aux habitants d'Ychoux de tomber malade. Marc Ducom, le maire de cette commune des Landes, n'est pas peu fier de son idée. "Si on n'a plus de médecins, il ne faut pas tomber malade", explique l'élu avec l'aplomb du bon sens, avant de préciser sourire aux lèvres que "c'est une boutade". 

Une "boutade" certes, mais qui prend la forme d'un arrêté municipal derrière lequel se cache une réalité inquiétante : le manque manifeste de médecins généralistes. Dans cette commune de 2.300 habitants, les deux derniers praticiens vont bientôt partir en retraite, sans qu'aucun remplaçant ne se soit encore déclaré. 

"Cela fait une année que le médecin recherche. Il n'a pas trouvé. Nous (la mairie), ça fait quatre mois, on a écrit à toutes les ARS (Agences Régionales de Santé), à tous les ordres de médecins, à toutes les facultés", énumère Marc Ducom, sans avoir obtenu gain de cause. 

À lire aussi
Laurent Wauquiez est venu soutenir les "gilets jaunes" au Puy-en-Velay manifestations
17 novembre : pour Wauquiez, les "gilets jaunes" ont "le droit d'avoir le soutien des élus"

Ychoux pas considéré comme un désert médical

Pour le docteur Pierre Marsaud, qui pratique à Ychoux depuis 38 ans, si les jeunes médecins ne sont pas légion pour prendre la relève, c'est surtout pour des raisons financières. "Ici, nous sommes dans une zone non reconnue en désert médical, donc aucune aide ne sera proposée", explique le généraliste. 

"Les jeunes médecins préfèrent reprendre un cabinet ailleurs afin de profiter des aides à l'installation versées par l'État", déplore encore le maire. 

Pour inciter les généralistes à s'installer dans les déserts médicaux, l'État leur garantie en effet un complément de rémunération, une meilleure protection sociale ou des aides à l'installation pouvant atteindre 50.000 euros sur deux ans. Des arguments de poids sur lesquelles Ychoux ne peut pas compter. 

Des habitants inquiets

Devant la perspective de l'absence prochaine de docteurs, les habitants sont inquiets. "Les médecins des communes voisines refusent de prendre des rendez-vous avec de nouveaux patients venant d'ailleurs", s'alarme Marie, 69 ans. 

"Si les deux généralistes ne sont pas remplacés, ça sera une catastrophe car dans certains cas, il faudra se rendre à l'hôpital d'Arcachon ou de Bordeaux, à plus d'une heure de route", précise encore Fabien, 42 ans. 

S'en remettre à des médecins installés à plus de 25 kilomètres d'Ychoux ne s'avère pas une solution pérenne pour autant. Dans les communes environnantes, six autres praticiens approchent eux aussi l'âge de la retraite. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Santé Vidéo M6
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795507418
VIDÉO - Landes : interdiction formelle d'être malade à Ychoux
VIDÉO - Landes : interdiction formelle d'être malade à Ychoux
Le maire de cette commune des Landes tente avec humour d'alerter les pouvoirs publics sur un problème préoccupant : la pénurie de médecins. D'ici l'an prochain, il n'y aura plus de généralistes à moins de 25 km d'Ychoux.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/vid-eo-landes-interdiction-formelle-d-etre-malade-a-ychoux-7795507418
2018-11-09 15:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GpafId4L2SzgjnpDhyzlRQ/330v220-2/online/image/2018/0905/7794670100_un-medecin-ausculte-une-patiente-illustration.jpg