1 min de lecture Loi Travail

Loi Travail : l'hôpital Necker lance un appel aux dons après les dégradations des casseurs

Afin de réunir les 200.000 euros nécessaires aux réparations de ses quinze vitres détériorées, l'hôpital Necker a lancé un appel aux dons sur internet.

L'hôpital Necker lance un appel aux dons, après les dégradations qu'il a subi lors des manifestations contre la loi Travail
L'hôpital Necker lance un appel aux dons, après les dégradations qu'il a subi lors des manifestations contre la loi Travail Crédit : Capture d'écran / Hôpital Necker
Félix Roudaut
Félix Roudaut

L'affaire avait scandalisé la France. Des pierres jonchent le sol devant des baies vitrées taguées, lorsqu'elles n'ont pas été brisées. Ces vitrines, ce sont celles de l'hôpital Necker-Enfants maladesprises pour cible par des casseurs en marge de la manifestation parisienne du mardi 14 juin contre le projet de loi El Khomri. Le Journal du dimanche évoque un coût de réparation de 200.000 euros. Or l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) aura du mal à s'acquitter seule de cette somme exorbitante. Mais c'était sans compter l'élan de solidarité des anciens patients de l'hôpital parisien. 

"Après les actes de vandalisme contre l’hôpital Necker, d’anciens patients ont fait part de leur souhait de participer par un don au financement des travaux de remplacement des baies vitrées endommagées", a fait savoir l'institution publique sur son site internet. Le souhait a vite été mis à exécution, puisque l'AP-HP a créé une plateforme en ligne sur laquelle le contributeur peut verser 25, 50, 100, 250, 500 ou 800 euros ou réaliser un don au montant libre. "Votre aide est essentielle : il n'y a pas de petit don, chaque don compte et contribue à intensifier nos actions", insiste l'AP-HP. 

Accusée d'être responsable des dégradations, la CGT s'était attirée les foudres de la population. Nombre d'internautes avaient fait part de leur souhait de faire payer au syndicat les réparations, comme le rappelle de Le Figaro. Une demande qui s'est cependant heurtée à une fin de non-recevoir par la centrale, se dédouanant vis-à-vis du "comportement des gens, surtout en marge de manifestations".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Travail Violence Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants