2 min de lecture Santé

Levothyrox : Anny Duperey estime sur RTL que "le ministère de la Santé couvre quelque chose"

INVITÉE RTL - La comédienne, devenue porte-voix des victimes du Levothyrox, dénonce "un scandale sanitaire".

245x300PACAUD L'Invité de RTL Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
Levothyrox : Anny Duperey estime sur RTL que "le ministère de la Santé couvre quelque chose" Crédit Image : Capture d'écran RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Marc-Olivier Fogiel

Une soixantaine de personnes souffrant des effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox, médicament contre la thyroïde, ont déposé plainte pour mise en danger de la vie d'autrui ou tromperie. Invitée de RTL, Anny Duperey, porte-voix des victimes du médicament, a exprimé sa solidarité dans cette action.

"Il y a réellement un scandale sanitaire autour de ce médicament. Je ne sais pas quelle magouille il y a derrière, mais on veut fourguer ça aux Français, alors que c'est ni en Allemagne, ni en Espagne, ni en Italie", s'emporte-t-elle, attestant que le ministère serait complice des laboratoires pharmaceutiques. "Le ministère (de la Santé, ndlr) couvre quelque chose pour insister à ce point-là dans le déni. Il y a quelque chose et ça va devenir dramatique. Il va y avoir d'autres victimes."

Anny Duperey, qui demande à ce que les patients aient le choix de revenir à la première formule du médicament, a alors interpellé Agnès Buzyn, la ministre de la Santé. "Il faut arrêter Madame, il faut arrêter de dénier la souffrance de milliers de personnes. Ça devient ridicule et dramatique (...) Il faut que nos responsables de la santé arrêtent de prendre les gens pour des imbéciles."

"Un million de plaintes"

L'actrice a compris, "en lisant une pétition", pourquoi elle était sujette à des troubles du sommeil, des maux de tête ou encore des vertiges. "À partir de là, j'étais particulièrement révoltée par les propos qui étaient tenus par les responsables de santé". Malgré les critiques, ces derniers estiment à 9.000 personnes, sur les 3 millions d'utilisateurs, le nombre de personnes concernées par ces effets malheureux.

"Beaucoup de ces effets secondaires sont liés à des difficultés à doser le Levothyrox", répondait encore la ministre Agnès Buzyn sur RTL. "C'est faux", lui rétorque la comédienne. "L'association des malades de la thyroïde a reçu un million de plaintes sur le site", a compté la comédienne, connue pour son rôle de mère aimante dans la fiction à succès de TF1, Une Famille formidable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Anny duperey Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790097395
Levothyrox : Anny Duperey estime sur RTL que "le ministère de la Santé couvre quelque chose"
Levothyrox : Anny Duperey estime sur RTL que "le ministère de la Santé couvre quelque chose"
INVITÉE RTL - La comédienne, devenue porte-voix des victimes du Levothyrox, dénonce "un scandale sanitaire".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/levothyrox-anny-duperey-estime-sur-rtl-que-le-ministere-de-la-sante-couvre-quelque-chose-7790097395
2017-09-14 18:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IWfWWKJqWUQye98grHeICQ/330v220-2/online/image/2017/0914/7790097644_anny-duperey-en-interview-sur-rtl.JPG