1 min de lecture Santé

Les zones à faibles émissions, une solution pour réduire la pollution

Les ZFE, comme "zones à faibles émissions", ont vu le jour dans Paris et Grenoble, en attendant d'autres grandes villes françaises. Une solution pour réduire la pollution, comme le montre l'exemple de Londres.

Virginie Garin C'est notre Planète Virginie Garin
>
Les zones à faibles émissions, une solution pour réduire la pollution Crédit Image : AFP / Philippe Desmazes | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

C'est l'une des solutions pour réduire la pollution dans nos grandes villes. Son nom ? ZFE, comme "zones à faibles émissions". Paris et Grenoble en ont déjà créé une et 14 autres villes en France, comme Lyon, vont le faire avant la fin de l'année 2020. 

Dans ces zones à faibles émissions, le trafic aux véhicules qui polluent le plus est interdit. Paris a choisi d'y interdire les voitures diesels, les vignettes Crit'Air 5, bientôt les vignettes 4 à partir de juillet. La ville de Grenoble, elle, a plutôt choisi de bannir les véhicules utilitaires.

Une étude a été réalisée par Airparif, qui analyse la qualité de l'air dans la capitale. Ses ingénieurs ont travaillé avec des chercheurs britanniques et sont allés à Londres, qui a mis en place une ZFE avant Paris. Le constat ? La pollution a depuis baissé dans la capitale anglaise.

À lire aussi
À la caisse d'un supermarché Carrefour à Hazebrouck, le 15 mars 2012 (Illustration) alimentation
Les actualités de 22h - "Détox", "minceur" : Foodwatch dénonce les produits aux faux bienfaits

5 % de particules fines en moins à Paris depuis 2020

Cela semble aussi fonctionner à Paris. Il y a en effet eu 5% de particules fines  en moins depuis 2010. Selon Airparif, la raison principale est pour l'instant le renouvellement du parc automobile. Les voitures neuves polluent un peu moins. Grâce à ces zones où l'on interdit peu à peu les véhicules très polluants, le parc devrait rajeunir encore plus vite.

Si la pollution baisse un peu, cela aurait pu être beaucoup plus. Parmi les raisons données par les ingénieurs d'Airparif, il y a les deux roues. Puisque les voitures sont chassées des villes, les gens achètent des motos et des scooters. Il y a aussi les livraisons à domicile qui se développent alors que les deux roues ont des normes moins sévères et polluent. 

Deux scooters émettent autant de particules qu'une voiture diesel. Ils dégagent surtout des hydrocarbures très mauvais pour nos poumons. Un scooter en émet 6 fois plus qu'une voiture à essence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Pollution
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797210643
Les zones à faibles émissions, une solution pour réduire la pollution
Les zones à faibles émissions, une solution pour réduire la pollution
Les ZFE, comme "zones à faibles émissions", ont vu le jour dans Paris et Grenoble, en attendant d'autres grandes villes françaises. Une solution pour réduire la pollution, comme le montre l'exemple de Londres.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-zones-a-faibles-emissions-une-solution-pour-reduire-la-pollution-7797210643
2019-03-15 17:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/e6-V3ALaVKxze1sEGXoNBw/330v220-2/online/image/2018/0130/7792038969_de-la-pollution-au-dessus-de-lyon-le-24-janvier-2017.jpg