2 min de lecture Dette

Les taux d’intérêt baissent au profit des États et au détriment des épargnants

REPLAY - Les États profitent des taux bas pour s'endetter à moindre coût, ce qui implique une rémunération basse de l'épargne.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
"La baisse des taux d'intérêts fait économiser 450 milliards d'euros aux États" chaque année, explique François Lenglet Crédit Image : AFP / DANIEL ROLAND | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Les taux d'intérêt baissent, en France et partout dans le monde, et l'un des plus gros gagnant de cette évolution, ce sont les états ! La baisse continue du prix du crédit depuis plusieurs années consécutives fait en effet économise, 450 milliards d'euros aux états, selon une étude de l'agence financière Fitch, qui porte sur 34 pays. Et cela chaque année. Cela veut dire que pour payer le coût de leur dette, ces pays dépensent annuellement 450 milliards d'euros en moins qu'il y a cinq ans. Autant d'argent que les états utilisent à d'autres fins. Il n'y a pas de mystère, comme les États sont parmi les acteurs économiques les plus endettés, ce sont eux qui profitent le plus de la baisse des taux.

Et bien entendu, en France aussi, on profite de ce cadeau du ciel. Ainsi, 2016 est la quatrième année consécutive où la charge de la dette diminue. Chaque année, cela représente plusieurs milliards d'euros, qui donne une marge budgétaire supplémentaire au gouvernement. Cela représente à peu près le montant de la petite baisse des impôts sur le revenu des deux dernières années.

Des taux pour éviter l'asphyxie des États

Pour un emprunt à dix ans, l'État français paye 0,15% par an, c'est à dire quasiment rien. L'argent est gratuit. Et sur une durée courte, un an par exemple, c'est extravagant, c'est un taux d'intérêt négatif ! Moins 0,6% par an, c'est à dire que l'État, s'il emprunte mille euros, ne remboursera que 960 dans un an. Alors bien sûr, tout cela ne concerne que les nouvelles dettes, celles qui sont contractées aujourd'hui. Le stock de dette ancienne se paye au prix de l'époque, c'est a dire avec des taux plus élevés. Ça explique que le coût de la dette française pour l'État soit encore de plus de 40 milliards, même s'il baisse.

À lire aussi
Un avion de la compagnie aérienne Ryanair (Illustration) Ryanair
Les actualités de 12h30 - Ryanair : Un avion saisi sur le tarmac pour une question de dettes

Et dire qu'on a redouté la crise financière, la flambée des taux d'intérêt qui allaient asphyxier les États, rien de tout cela ne s'est produit. C'est vrai, mais c'est justement parce qu'on l'a redouté que cela ne s'est pas produit ! Les banques centrales, dans la crainte de cet événement, ont fait baisser les taux d'intérêt. Par ailleurs, on en n'a pas fini avec le risque de crise.

Une situation qui nuit aux épargnants

Vous allez dire que je noircis encore le tableau, mais tout événement économique fait à la fois des gagnants, et des perdants. Les gagnants de la baisse des taux, ce sont les acteurs endettés, comme les États. Et les perdants, ce sont les prêteurs, c'est-à-dire nous, les épargnants, qui voient la rémunération de leur épargne disparaître. Au point que certains spécialistes redoutent aujourd'hui un krach des fonds de pension, qui gèrent l'épargne retraite des citoyens dans de nombreux pays. Car cette épargne, elle est justement prêtée aux États, qui la rémunèrent quasiment rien. En France, nous n'avons pas de fonds de pension, mais c'est l'assurance vie qui est menacée de ce risque, sa rémunération devrait fortement baisser dans les temps qui viennent. Elle est aujourd'hui de 2,5 à 3 %, cela ne peut pas durer. L'Économie, c'est toujours Jean qui rit et Jean qui pleure : ce qui est bon pour le contribuable ne l'est pas forcément pour l'épargnant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dette Crédits Épargne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784701532
Les taux d’intérêt baissent au profit des États et au détriment des épargnants
Les taux d’intérêt baissent au profit des États et au détriment des épargnants
REPLAY - Les États profitent des taux bas pour s'endetter à moindre coût, ce qui implique une rémunération basse de l'épargne.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-taux-d-interet-baissent-au-profit-des-etats-au-detriment-des-epargnants-7784701532
2016-09-02 10:01:26
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XSnJalSmC1_5yegb1LIkYQ/330v220-2/online/image/2014/0108/7768622022_le-siege-de-la-banque-centrale-europeenne-bce-a-francfort-le-5-septembre-2013.jpg