1 min de lecture Économie

Les professionnels du commerce veulent croire dans les mesures d’Édouard Philippe

INVITÉ RTL - Membre du conseil économique et social, Bernard Morvan veut défendre les commerces de centre-ville. S’il lance un cri d’alarme sur la situation, il veut croire dans les réformes que préparent le gouvernement.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Les professionnels du commerce veulent croire dans les mesures d'Édouard Philippe Crédit Image : LYDIE/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier et Bénédicte Tassart

En grande pompe, un plan de revitalisation des villes moyennes pour lutter contre la désertification des centres va être annoncé à Cahors (Lot). Communication ou avancées concrètes, Bernard Morvan, membre du conseil économique et social et président de la Fédération nationale de l’habillement, ne veut pas trancher. "J’espère que c’est les deux. Personne n’est dupe. On va recycler des sommes qui étaient déjà fléchées en direction des centres-villes mais on est satisfait qu’enfin le gouvernement se saisisse du sujet."
 
Les enjeux sont économiques, sociaux, sociétaux et électoraux, à entendre le président de la Fédération nationale de l’habillement. "La part du chiffre d’affaire des centres est devenue très faibles par rapport à celle faite à la périphérie des villes." Le volet économique du dossier se retrouve dans l’emploi puisque le volume de salariés employés dans les commerces diminue dans les villes de moins de 10.000 habitants. Sociétaux aussi avec le débat sur les ouvertures dominicales des commerces en périphérie. 

Environnementaux enfin puisque les commerces de centres-villes ne nécessitent pas l’usage de la voiture. C’est à une profonde réflexion sur les zones commerciales périphériques qu’appelle Bernard Morvan. "Il faut rénover ces zones. Il faur se demander si on n’est au bout ou pas d’un système." Pour lui, si les centres-villes sont aussi désertés, c’est la faute non seulement des décideurs mais aussi des consommateurs. "Tout le monde est responsable. L’émergence de nouveaux acteurs de vente à distance a causé la fermeture de 15.000 points de vente."

Il attend désormais des annonces sur deux points vitaux pour garder les commerces en vie : la transition numérique et la transition énergétique. "On annonce un plan fibre, c’est très bien, tous les commerces doivent être connectés. Il faut ensuite de l’habitat résidentiel dans les centres." C’est justement l’objet des annonces qui devraient être faites par Édouard Philippe jeudi 14 décembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Emploi Commerce
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791427632
Les professionnels du commerce veulent croire dans les mesures d’Édouard Philippe
Les professionnels du commerce veulent croire dans les mesures d’Édouard Philippe
INVITÉ RTL - Membre du conseil économique et social, Bernard Morvan veut défendre les commerces de centre-ville. S’il lance un cri d’alarme sur la situation, il veut croire dans les réformes que préparent le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-professionnels-du-commerce-veulent-croire-dans-les-mesures-d-edouard-philippe-7791427632
2017-12-14 22:18:09
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Vs6yWjNJ90ksgt8uNFTJuA/330v220-2/online/image/2016/0207/7781753118_un-magasin-dans-la-ville-de-deauville.jpg