2 min de lecture Emploi

Les plateformes collaboratives pourraient bouleverser notre rapport au travail

ÉDITO - Les gigantesques bourses du travail sur Internet, qui se développent à grande vitesse aux États-Unis, pourraient être le futur du travail.

François Lenglet Lenglet-Co Le service Économie
>
Les plateformes collaboratives pourraient bouleverser notre rapport au travail Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et Loïc Farge

Les plateformes collaboratives, ce sont des sites Internet ou des applications de téléphone mobile avec lesquelles un particulier peut commander des services : la livraison d'un repas, le montage d'un meuble, des travaux de plomberie, faire la queue deux heures pour récupérer un permis de conduire au service administratif concerné, ou encore commander un photographe pour une réunion de famille. Tout est possible. Des centaines de milliers de personnes de tout âge proposent désormais leurs services, tarifés à l'heure (entre 20 et 30 euros), avec une photo et un argumentaire commercial.

Ces petits boulots sont achetés par des millions de particuliers. Upwork, l'une des plus importantes de ces plateformes collaboratives, aurait ainsi 10 millions d'utilisateurs, proposant 2.700 sortes de compétence différentes. Encore une start-up qui a été fondée par un Français d'ailleurs.

Flexibilité totale de l'activité et des revenus

Il y a beaucoup de gens qui vivent de ces petits boulots. Pour les chômeurs, et en particulier les non qualifiés, c'est une façon de reprendre pied sur un marché du travail qui les a éliminés brutalement. C'est ce nous a expliqué Lavell, un chômeur de 35 ans. "Accumuler une expérience dans des emplois sous contrats pour se remettre en selle, ce n'est tout simplement pas possible, il n'y a pas de travail disponible quand on a connu une longue période sans activité", dit-il. Alors qu'avec une plateforme, il a pu réaliser une cinquantaine de travaux pour des particuliers et se construire un passé professionnel, en très peu de temps, avec un taux de satisfaction de ses employeurs de 96%.

À lire aussi
Des employés du groupe de prêt-à-porter Happychic bloquent une usine Jules pour protester contre la menace de licenciements, le 2 juillet 2018. emploi
88 magasins Brice, Jules et Bizzbee menacés de fermeture en France

On n'est pourtant pas sûr de trouver du travail tout le temps sur ces plateformes. Tout le monde attend le client en permanence, et ajuste son prix en fonction de la demande. Flexibilité totale de l'activité et des revenus. C'est une sorte de gigantesque place boursière, où l'on n'échange pas des actions, mais du travail humain, payé à la tâche. C'est la marchandisation universelle qui franchit ici une nouvelle étape.

"Lampe d'Aladin des temps modernes"

Ce serait ça le futur du travail : c'est ce que nous a affirmé Robert Reich, ancien ministre du Travail de Bill Clinton, à qui nous avons rendu visite à l'Université de Berkeley. Lui pense que la quasi-totalité des métiers seront ainsi "ubérisés", c'est-à-dire réduits à une série de tâches discontinues, effectuées non plus pour des employeurs mais des clients. L'avantage, c'est qu'avec ce système, on entre plus facilement sur le marché du travail. L'inconvénient, c'est qu'on n'y est jamais vraiment installé.

Qu'est-ce qui explique cette transformation ? La technologie, selon Reich, qui est de surcroît à la veille d'un saut extraordinaire accélérant la révolution du travail. Il décrit ce qui nous attend avec un paradoxe inquiétant. Dans quelques années, dit-il, notre téléphone portable pourrait devenir "une sorte de lampe d'Aladin des temps modernes", qui nous permettra de faire apparaître instantanément tous les objets possibles et imaginables. Le seul problème, c'est que personne n'aura l'argent pour acheter un tel appareil, parce qu'il aura détruit tous nos emplois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785039872
Les plateformes collaboratives pourraient bouleverser notre rapport au travail
Les plateformes collaboratives pourraient bouleverser notre rapport au travail
ÉDITO - Les gigantesques bourses du travail sur Internet, qui se développent à grande vitesse aux États-Unis, pourraient être le futur du travail.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-plateformes-collaboratives-pourraient-bouleverser-notre-rapport-au-travail-7785039872
2016-09-29 09:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3Qh8acTfbNTK2YXingPFVA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375199_francois-lenglet.jpg