4 min de lecture

Les patrons manifestent contre une politique qui a "bridé" l'économie

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
LES AUDITEURS du 01.12.14 Crédit Image : AFP / PHILIPPE MERLE | Durée : | Date : La page de l'émission

Les patrons manifestent contre 30 ans d'une politique qui a "bridé" l'économie

Peu habitués à battre le pavé avec des pancartes, les patrons français seront mobilisés toute la semaine contre 30 années d'une politique qui a, selon eux, "bridé" l'économie, et commenceront lundi par manifester à Paris et Toulouse. 

Si les principales organisations patronales que sont le Medef, la CGPME et l'UPA (union professionnelle artisanales) sont unies sur le fond de la mobilisation, elles ont choisi des formes différentes. 

La confédération des petites et moyennes entreprises (CGPME) appelle à des manifestations de rue ce lundi, l'UPA va publier une lettre ouverte à François Hollande, tandis que le Medef lance des réunions de militants et une campagne sur les réseaux sociaux. 

"Notre économie va mal. Elle est bridée par 30 années d'une politique qui a progressivement étouffé les entreprises de toutes tailles par une accumulation de charges, de contraintes, de taxes et de sanctions", ont-elles dit en annonçant à la mi-novembre leur mouvement, qu'elles veulent non marqué politiquement. 

"Il y a une exaspération des chefs d'entreprise et une souffrance face à une situation économique très difficile", souligne le secrétaire général de la CGPME, Jean-Eudes du Mesnil, qui insiste sur trois points: "le compte pénibilité, l'interdiction d'embaucher quelqu'un moins de 24 heures par semaine  et l'obligation d'informer les salariés en cas de cession d'entreprise". 

"On ne sait pas les appliquer", dit-il. 

Le coût annuel du compte pénibilité sera compris entre 500 et 600 euros par salarié, qu'il soit ou non concerné par le dispositif, selon une enquête réalisée par l'UIMM et publiée par le Journal du Dimanche. 


La colère des patrons est-elle justifiée ?

Invités du débat de RTL Midi : Karine Berger, Secrétaire nationale du PS à l'Economie et Jean-François Roubaud, président de la CGPME. 

Sarkozy veut les 1ers Ministres avec lui et changer le nom du parti

Tout juste élu président de l'UMP,  Nicolas Sarkozy va recevoir aujourd'hui et demain les ténors du parti pour constituer son équipe et réussir  le "rassemblement le plus large" possible. 

"Le temps est au collectif", a affirmé M. Sarkozy hier soir sur TF1. "Nous allons nous unir pour créer les conditions d'une alternance moderne", a-t-il ajouté, en précisant qu'il se ferait aider dans sa tâche par un "comité d'anciens Premiers ministres". Dominique de Villepin, qu'il a reçu dimanche matin a d'ores et déjà accepté d'en faire partie. 

La proposition a été en revanche très froidement accueillie par Gilles Boyer, le bras droit d'Alain Juppé, ce dernier étant actuellement en déplacement à Dakar pour la conférence de la Francophonie. "Le bureau politique  élu, dont les anciens Premiers ministres sont membres de droit, est la seule instance de gouvernance légitime", a-t-il twitté dimanche soir. 

Tout comme le maire de Bordeaux, François Fillon, injoignable dimanche soir, et candidat, comme le maire de Bordeaux, à la primaire de 2016, pourrait se méfier d'une proposition émanant de leur futur concurrent à cette pré-présidentielle (à laquelle M. Sarkozy n'est toujours pas déclaré officiellement). "L'union n'est pas la soumission", avait prévenu le député de Paris samedi soir. 

Edouard Balladur, qui a lui-même soumis cette idée de comité à M. Sarkozy, selon des sources à l'UMP, serait prêt à y participer. 

Jean-Pierre Raffarin, avec qui M. Sarkozy doit déjeuner aujourd'hui, devrait aussi en être. 

Fort de ses 29,18% et désormais incontournable, M. Le Maire sera reçu le premier par M. Sarkozy, ce matin à 09h00, au siège de l'UMP. La "volonté de renouveau devra être entendue et respectée" au sein du parti, avait prévenu samedi soir le député de l'Eure, adepte notamment de la "transparence" et de la  "parité".   


Nicolas Sarkozy va-t-il réussir à rassembler sa famille politique ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Nicolas Sarkozy va-t-il réussir à rassembler sa famille politique ?
Nombre de votes : 7769 *Sondage à valeur non scientifique

Ligue 1 : Saint-Etienne s'impose enfin face à Lyon

Saint-Etienne a battu Lyon dans le 109e derby entre les deux clubs rivaux, hier soir , pour la première fois dans son stade Geoffroy-Guichard depuis le 6 avril 1994 au terme d'un match de la 15e journée de Ligue 1 qui a sonné le réveil offensif des Verts. 

Il y a vingt ans, ces derniers avaient alors gagné 3-0 et depuis ils n'avaient battu les Lyonnais que deux fois, à Gerland en septembre 2010 (1-0) et en mars dernier (2-1) sur leurs trente dernières confrontations. 

C'est aussi la première fois cette saison que les Stéphanois, qui remontent au 5e rang à une  longueur de l'OL, 3e (27 points), s'imposent contre une formation du Top 5. 

Saint-Etienne a marqué par Bayal Sall (18), van Wolfswinkel (40), Cohade (68)

De son côté, l'Olympique lyonnais, qui n'avait plus perdu depuis dix journées, a de nouveau fait la preuve de ses difficultés à s'exprimer à l'extérieur où il n'a remporté qu'une victoire cette saison, à Nice (3-1), le 1er novembre. 

Autre première pour les Verts: ils n'avaient jusqu'à alors cette saison jamais marqué deux fois en première période et ils n'avaient également plus inscrit plus d'un but dans un match depuis leur victoire sur Reims (3-1), le 17  août.  



Nous attendons vos commentaires et vos avis. A vous de jouer !

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775680331
Les patrons manifestent contre une politique qui a "bridé" l'économie
Les patrons manifestent contre une politique qui a "bridé" l'économie
REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-patrons-manifestent-contre-une-politique-qui-a-bride-l-economie-7775680331
2014-12-01 10:54:49
https://cdn-media.rtl.fr/cache/d2vk1dmDQSo9AsSDzRfaPA/330v220-2/online/image/2013/1008/7765302949_les-presidents-de-la-cgpme-jean-francois-roubaud-et-du-medef-pierre-gattaz-a-lyon-le-8-octobre-2013.jpg